Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Le renforcement de bpost doit préserver l’actionnariat public majoritaire de l’entreprise, maintenir les emplois et un service public de qualité
Communiqué de presse Groupe PS de la Chambre : Pour le groupe PS, un renforcement de bpost doit préserver l’actionnariat public majoritaire de l’entreprise, maintenir des emplois et un service public de qualité

Ce mercredi en commission, la majorité MR/N-VA a refusé la tenue d’un débat serein et transparent sur le statut de bpost, qui pourrait quitter le giron des entreprises publiques belges dans le cadre d’un éventuel rachat de Post NL. Pour les députés socialistes, un débat s’imposait pourtant pour rappeler les lignes rouges à ne pas franchir : garantie du maintien de l’actionnaire public majoritaire, garantie du maintien des emplois actuels, et garantie du maintien d'un service public de qualité.

Pour le groupe PS, ces exigences sont aujourd’hui clairement remises en cause par la privatisation annoncée de bpost et le refus du débat par la majorité MR/N-VA. Au-delà d’un choix idéologique, rien de ne permet d’affirmer que la disparition du statut public représentera une plus-value pour les travailleurs, les citoyens et l’ancrage belges.

La députée PS Karine Lalieux précise : « un renforcement de la position de Bpost n’a jamais été un tabou. Le PS a toujours œuvré pour des entreprises publiques fortes. C’est d’ailleurs sous la tutelle des ministres socialistes que bpost est devenu à la fois l’une des entreprises postales les plus performantes d’Europe et une entreprise publique belge garante d’une haute qualité de prestations, d’importantes missions de service public et d’emplois stables dans un contexte social apaisé. »

La privatisation redoutée par les travailleurs mais préparée depuis des mois par le gouvernement fait craindre que l’entreprise entre dans une logique de rendement à court terme qui augmenterait la pression sur les salaires et sur les statuts des travailleurs. Pour Karine Lalieux, « c’est d’autant plus choquant que le gouvernement vient d’autoriser bpost à faire appel sans restriction à des ‘sous-traitant’ et des ‘indépendants’, avec les diminutions de protection sociale que cela pourrait entraîner. »

Bpost privatisée, ce sera aussi et certainement le retour du salaire à la hausse pour le CEO, puisque le plafond imposé par le gouvernement Di Rupo n’existera plus. Comme l’avait déjà laissé sous-entendre le ministre De Croo il y a plusieurs mois…

Qui dit perte du statut d’entreprise publique dit aussi suppression des contrats de gestion. Karine Lalieux s’interroge : « quid des exigences liées aux missions de service public ? Comment pourra-t-on imposer des délais raisonnables de livraison, de temps d’attente aux guichets ? Quels seront encore les leviers pour pouvoir imposer une diversification du personnel, l’accessibilité des bureaux de poste pour les personnes à mobilité réduite, l’installation de distributeurs de billets de banque dans toutes les communes du pays ou une réduction de l’impact énergétique ? »

Le groupe PS dénonce enfin l’imposture du gouvernement qui prétend renforcer l’ancrage belge en réduisant sa participation dans bpost (à 40%). Par quel tour de passe-passe, en tombant sous la barre des 50%, l’actionnaire public est-il renforcé, par quel mécanisme l’ancrage belge est-il bétonné ? Aucune déclaration d’intention n’empêchera demain ou après-demain un nouvel actionnaire majoritaire de déplacer le centre de décision de bpost hors des frontières belges. Affirmer le contraire est un flagrant mensonge et un manque de transparence à l’égard des citoyens.

Permalien | Commentaires {0} 9 Novembre 2016

1 2 3 4 5 » ... 1102




PS&Love : Egalité pour tous les genres par ps_belge

Des solutions plus justes sont possibles - TVA... par ps_belge

 



Le renforcement de bpost doit préserver l’actionnariat public majoritaire de l’entreprise, maintenir les emplois et un service public de qualité

Une nouvelle fresque Street Art de 400m² Boulevard Simon Bolivar

NUIT BLANCHE 2016 s’invite au cœur de l’Europe !

Ministre de l’Energie : beaucoup de bruit pour rien

Démantèlement de notre patrimoine culturel: la N-VA à l’œuvre

Un pas vers plus de justice pour les victimes d’abus sexuels au sein de l’Eglise en Suisse comme en Belgique

La Belgique : seule contre tous pour rejeter la taxe sur les transactions financières

Pour sortir l'IVG du code pénal et étendre le délai légal de sa pratique

Le gouvernement est pieds et poings liés à Electrabel/Engie

1 ... « 29 30 31 32 33 34 35 » ... 123



Devant le bureau de campagne Obama à Berkeley.JPG
Meyboom 2012
Meyboom 2012
Avec Jef Aerosol à l'entrée de la Centrale électrique (Rue Melsens)
Journée sans crédits 2008 à la Place de la Monnaie
Gay Pride 2010
1er Mai 2010 - au stand du PSOE
Campagne communale 2000 à Bruxelles
Meyboom 2012
HMI et Rival devant le Manneken Peace Rue du Chêne
Avec Philippe Close
Meyboom 2012




19/10/2016

Avec Charles Michel, l'austérité est toujours pour les mêmes...

Le Gouvernement Michel nous répète sans cesse qu'il n'y a pas d'alternative à la politique d'austérité qu'il mène depuis 2 ans. Je vais vous donner un petit exemple pour vous montrer que des solutions plus justes sont possibles.

Dans le cadre de son budget 2017, le gouvernement fait 900 millions d'économies dans les soins de santé dont 15 millions en doublant le prix des antibiotiques. C'est choquant de faire payer les patients mais ce qui me choque le plus c'est que dans le même temps, la Ministre MR de l'Energie Madame Marghem octroie une exonération fiscale de près de 100 millions d'euros aux producteurs nucléaires Electrabel et EDF.

Oui oui, vous avez bien lu, alors que Charles Michel nous dit qu'il n'a pas d'autre choix que d'augmenter les prix des médicaments, les multinationales du nucléaire se voient offrir un cadeau fiscal de 100 millions. Pour moi, une politique juste c'est une politique qui fait contribuer en premier lieu ceux qui ont les épaules les plus larges et non l'inverse

Découvrez la newsletter Culture de la Ville de Bruxelles

Découvrez la newsletter Culture de la Ville de Bruxelles
Découvrez la newsletter Culture de la Ville de Bruxelles !

Grâce à celle-ci, chaque mois, vous serez tenus informés de l’actualité culturelle de la Ville : initiatives, événements, appels à projets, offres d’emplois, etc. Cette lettre d’information, simple d’usage, vous permettra de parcourir les différentes brèves et d’en savoir davantage grâce aux liens utiles.

Abonnez-vous ici





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile