Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Neder-over-Heembeek tient son centre culturel
LE SOIR - 21 AVRIL 2016 : Neder-over-Heembeek tient son centre culturel

Les habitants, les associations et les responsables du centre travaillent ensemble à la programmation socioculturelle. La place Saint-Nicolas revit.

Voilà une longue attente qui prend fin. Dès le 29 avril prochain, les habitants de Neder-over-Heembeek pourront pousser la porte de leur centre culturel. Une bonne nouvelle pour cette ancienne commune qui, rappelons-le, fut annexée par la Ville de Bruxelles au début du XXe siècle à l’instar de Haren et de Laeken.

Le centre culturel se niche sur la place Saint-Nicolas et dans l’ancienne église homonyme dont les fondations remontent au XIIe siècle et qui a été désacralisée en 1939. L’édifice a été entièrement rénové pour l’occasion, tout comme la Maison Utopia qui la jouxte. « C’est une très bonne nouvelle, entame Karine Lalieux, l’échevine de la Culture à la Ville. De manière générale, ce projet entre dans le cadre de ma politique visant à décentraliser la culture, afin que celle-ci puisse s’installer dans les quartiers. »

De quoi aussi, on l’a dit, briser une longue attente. Neder-over-Heembeek attendait son centre culturel depuis plus de dix ans, poursuit l’élue socialiste qui explique avoir mis l’accent sur la participation. « On a pensé ce centre en collaboration avec les habitants et les associations tout en exigeant une programmation de qualité. » Pas de kermesse boudin au menu donc. « Non, loin de là. Il s’agira d’une programmation multidisciplinaire à l’écoute du secteur associatif local sachant qu’il y a aussi pas mal d’artistes dans le coin. »

Le lieu sera sous le patronage de la Maison de la création soit le centre culturel reconnu situé place Bockstael, à Laeken. « Où ils font de l’ excellent boulot ». Auquel on pourra bientôt goûter du côté de Neder même si les lieux y sont moins grands. « Il y aura l’église Saint-Nicolas dans laquelle il sera possible d’organiser des spectacles, des concerts ou des expositions. » Sans oublier la petite voisine Utopia. « On y trouve de superbes loges, des bureaux pour les animateurs mais aussi une cuisine, une salle conviviale avec un bar mais aussi toutes les commodités absentes dans l’ancienne église. »

Tester les autres implantations

Et Karine Lalieux d’espérer que la présence du centre culturel à Neder pousse les habitants à en profiter mais aussi à tester les autres implantations de la Ville. « A Laeken ou au centre-ville. J’espère aussi que grâce à la programmation culturelle, les gens auront la curiosité de se rendre à Neder où l’enthousiasme de l’équipe est débordant. »

À la tête de celle-ci, Jacques-Yves Le Docte est très emballé à l’aube de cette nouvelle aventure. « Le travail avec les habitants et les associations est l’essence même de ce projet. » Un projet démarré au départ de la Maison de la création du côté de Laeken qui s’est appuyé sur les forces vives locales soucieuses de redynamiser leur quartier. « Nous sommes nés de cette dynamique et on poursuit notre travail avec la même philosophie à Neder. » Où l’accueil fut au rendez-vous à entendre le directeur. « Les habitants sont très fiers de leur patrimoine, de leur territoire et de leur histoire. Nous avons voulu établir une relation de confiance et faire comprendre que nous souhaitions avancer ensemble à l’élaboration des programmes socioculturels. On ne vient pas avec des idées toutes faites. »

Quant au lieu : « C’est absolument fabuleux malgré les contraintes liées au fait que l’église soit classée. Nous avons notamment travaillé avec un acousticien ce qui nous permettra de faire de super concerts et même des projections de cinéma dans des conditions excellentes. » L’équipe est donc parée même si un renfort est attendu au niveau des ressources humaines. « Il y a une telle envie de travailler avec les habitants qui ont tellement attendu pour avoir un tel espace, que tous les éléments sont réunis pour faire un bon travail. »

Permalien | Commentaires {0} 21 Avril 2016

1 2 3 4 5 » ... 1091



Neder-over-Heembeek tient son centre culturel

Comment renforcer le mécénat culturel ?

RER: Karine Lalieux dénonce l'inégalité des chemins de fer entre la Flandre, Bruxelles et la Wallonie

« Michel Ange » : l’arme anti-tag de la Ville de Bruxelles

Les Bruxellois doublement giflés par le « Galantgate »

La lutte contre le réchauffement climatique : une priorité pour le Fédéral ?

La 13e Nuit Blanche investit l'ancien quartier des quais à Bruxelles

La rue de Namur à l’heure du Street Art

La notion toute relative de l'exception culturelle pour le Gouvernement MR/NVA

1 ... « 14 15 16 17 18 19 20 » ... 122



Avec Henri Simons
Après la plantation avec Ph.Close et J-P Van Gorp/Photo Régine
Char PS 2010
Fresque de HMI rue du Chêne
Intermedias.JPG
Meyboom 2012
Meyboom 2012
Ouverture de la Gay Pride 2008
Manifestation contre la lapidation de Sakineh Ashtiani
Sur le marché de Matete (Kinshasa -RDC) Mission de la Ville de Bruxelles volet Propreté
HMI et Rival devant le Manneken Peace Rue du Chêne
553432_4453071691008_1002012937_n






28/04/2016

Décidément il n'y a que le nucléaire qui intéresse cette majorité....

Cette après-midi, en séance plénière, j'ai interrogé la Ministre de l'énergie, Mme Marghem sur son fameux pacte énergétique. Ce pacte doit être réalisé en collaboration avec les Régions et permettre à la Belgique de sortir des énergies polluantes, d'aller vers moins de consommation d'énergie et vers moins de pollution tout en développant les énergies renouvelables.

La ministre annonçait son pacte pour fin 2015. Un effet d'annonce... Car aujourd'hui toujours rien, rien de rien.

Pas de méthodologie, pas d'élément concret, pas de concertation avec les régions, pas de consultation des acteurs du secteur, des associations, de la société civile ou encore des citoyens... RIEN !

Il est vrai que c'est habituel avec elle, brouillonne et sans méthode.
Même sa propre majorité doute puisque le Cd&v a déposé une résolution pour essayer de la faire avancer... Quel désaveu... Un de plus !

On pourrait en rire si ce dossier n'était pas aussi fondamental pour l'avenir énergétique du pays et les défis environnementaux que nous devons relever.

Décidément il n'y a que le nucléaire qui intéresse cette majorité....

Bilan de mon activité parlementaire

Bilan de mon activité parlementaire
Cette législature n’aura finalement duré que deux ans ! Malgré cette courte période, de nombreuses avancées ont pu être concrétisées. Notamment, dans les matières dont je m’occupe depuis très longtemps comme la protection des consommateurs, les banques, les assurances, le pouvoir d’achat, l’énergie ou encore les entreprises publiques autonomes.

Des progrès importants ont également été réalisés sur des sujets éthiques mais aussi en matière d’égalité entre les hommes et les femmes. Je reste consciente que beaucoup reste à faire pour les citoyens, et que la crise n’a épargnée personne. Mais la réalité belge se traduit par une coalition gouvernementale où se retrouvent la droite et la gauche, ce qui ne permet pas d’améliorer le quotidien des citoyens aussi vite et aussi bien que je le souhaiterais.

Le bilan ci-joint ne concerne que les avancées dans les commissions où je siège et pour lesquelles j’ai déposé des propositions de loi (commissions économie, infrastructure, émancipation sociale). Je reviendrai par ailleurs dans un autre billet sur le bilan de la Commission spéciale sur les abus sexuels que j'ai eu l'honneur de présider.

bilan_karine__1_.pdf Bilan-Karine (1).pdf  (232.63 Ko)

09/04/2014




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile