Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Le Conseil de l’UE enterre la neutralité du net ! le PS continue le combat en Belgique
Communiqué de presse du Groupe PS de la Chambre

C’est avec consternation que les députées socialistes Karine Lalieux et Fabienne Winckel ont pris connaissance de la décision du Conseil de l’UE de ne pas protéger la neutralité du net et de s’être ainsi soumis au lobby des opérateurs télécom. Un projet pourtant fondamental pour mettre sur pied d’égalité les centaines de millions de citoyens européens qui surfent sur le net et qui avait été adopté à une large majorité par le Parlement européen.

Pour les deux députées, cette décision est totalement incompréhensible : « alors que l’administration Obama vient de consacrer la neutralité du net comme principe fondamental de notre société démocratique moderne, le Conseil a préféré se ranger du côté des opérateurs qui privilégient un internet à deux vitesses, et régulent le trafic en fonction d’intérêts commerciaux. »

Le Conseil de l’UE est totalement passé à côté d’un grand défi qui impactera les prochaines décennies : consacrer internet comme espace de liberté, d’innovation et d’égalité sur le territoire européen. Son conservatisme prive ainsi les centaines de millions de surfeurs européens d’un égal accès à internet.

Pour le Groupe PS le combat continue : deux textes ont été déposés, dès la rentrée parlementaire, afin d’inscrire ce droit fondamental dans la loi et la Constitution belges. Karine Lalieux et Fabienne Winckel souhaitent que le débat puisse être mené au Parlement le plus rapidement possible : « et nous ne voulons pas d’une neutralité de façade ! Défendre la neutralité du net c’est défendre un espace de liberté, accessible à tous, sans privilèges ni restrictions ».


Permalien | Commentaires {0} 6 Mars 2015

1 2 3 4 5 » ... 1073



Le Conseil de l’UE enterre la neutralité du net ! le PS continue le combat en Belgique

Emprunts hypothécaires : pour des crédits moins chers !

Sécurité nucléaire : où en est-on à Tihange 2 et Doel 3 ?

2ème édition de Carte de Visite / ARTopenKUNST du 13 au 15 février (Anc.établissements Vanderborght)

Plan de transport SNCB : la majorité MR/NVA refuse d'entendre Test-Achats, Navetteurs.be et les syndicats

La lutte contre les mariages précoces et forcés franchit une nouvelle étape au Parlement

Swissleaks: il faut des mesures fortes pour lutter contre la grande fraude fiscale

Bruxelles double ses musées

Six fois plus de taxes pour faits de tags

1 ... « 109 110 111 112 113 114 115 » ... 120



HMI et Rival devant le Manneken Peace Rue du Chêne
Campagne communale 2000 à Bruxelles
Avec Jef Aerosol à l'entrée de la Centrale électrique (Rue Melsens)
Inauguration urinoir centre ville
Stand Propreté Ville de Bruxelles lors de la journée Divercity à Laeken 29 mars 2009
TITREINDEX
Fête de Bruegel 2008 14/09/08
Manifestation des Agriculteurs 18 juin.JPG
Meyboom 2012
Ouverture de la Gay Pride 2008
Meyboom 2012
Amnesty International






25/02/2015

La discrimination bancaire n'a pas d'âge !

Récemment, un octogénaire qui demandait à renouveler sa carte de crédit à la société Buy Way, s'est vu refuser cette demande pour la seule raison de son âge. Ceci constitue une importante discrimination. Pourtant, la loi de 2007 tendant à lutter contre certaines formes de discrimination interdit formellement toute discrimination fondée sur l'âge.

Lorsque j'ai interrogé le Ministre Peeters en charge de la protection des consommateurs, j'ai été quelque peu surprise par sa réponse : la liberté contractuelle justifierait selon lui le refus de la banque. … J’étais un peu étonnée par cette référence qui, si elle est encore bel et bien d’actualité, est quand même fortement remise en question concernant différents secteurs comme notamment le logement ou le service bancaire! D’autant plus que le principe pour lequel une carte peut être refusée est l’incapacité de remboursement du demandeur et non son âge ! Il faut donc fermement condamner cette décision. Cette attitude de certaines institutions bancaires montrent que beaucoup doit encore être fait pour éviter des exclusions au niveau des banques. Je rappelle aussi que l'important est de porter plainte auprès de SPF économie lorsque vous êtes victimes d'un non respect de la loi.

Bilan de mon activité parlementaire

Bilan de mon activité parlementaire
Cette législature n’aura finalement duré que deux ans ! Malgré cette courte période, de nombreuses avancées ont pu être concrétisées. Notamment, dans les matières dont je m’occupe depuis très longtemps comme la protection des consommateurs, les banques, les assurances, le pouvoir d’achat, l’énergie ou encore les entreprises publiques autonomes.

Des progrès importants ont également été réalisés sur des sujets éthiques mais aussi en matière d’égalité entre les hommes et les femmes. Je reste consciente que beaucoup reste à faire pour les citoyens, et que la crise n’a épargnée personne. Mais la réalité belge se traduit par une coalition gouvernementale où se retrouvent la droite et la gauche, ce qui ne permet pas d’améliorer le quotidien des citoyens aussi vite et aussi bien que je le souhaiterais.

Le bilan ci-joint ne concerne que les avancées dans les commissions où je siège et pour lesquelles j’ai déposé des propositions de loi (commissions économie, infrastructure, émancipation sociale). Je reviendrai par ailleurs dans un autre billet sur le bilan de la Commission spéciale sur les abus sexuels que j'ai eu l'honneur de présider.

bilan_karine__1_.pdf Bilan-Karine (1).pdf  (232.63 Ko)

09/04/2014




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile