Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Bruxelles-Ville: Près de 6.000 tags retirés en 2016
DH.BE 13 jannvier 2017 : Bruxelles-Ville: Près de 6.000 tags retirés en 2016

L’arrivée d’un quatrième peintre dans le service propreté de la commune a permis d’enlever 1.300 tags supplémentaires en 2016.

Depuis 2013, la Ville de Bruxelles propose à ses habitants d’enlever, de manière tout à fait gratuite, les tags et graffitis présents sur leur façade. Bien que la cellule spécialisée dans l’enlèvement des graffitis ait été créée en 2007, celle-ci n’offrait gratuitement que la première intervention. Or, les récidives sont malheureusement fréquentes.

Les autorités communales ont voulu marquer le coup en 2016 en recrutant un peintre supplémentaire. "Nous sommes passés de trois à quatre peintres afin de pouvoir couvrir plus de zones différentes. Les trois premiers peintres s’occupaient du centre-ville, des Marolles, et des quartiers Sainte-Catherine et Saint-Géry. La dernière personne engagée s’occupe désormais de l’avenue Louise, de la rue du Bailli et de Laeken, notamment rue Marie-Christine et à De Wand", détaille le cabinet de l’échevine en charge de la Propreté publique Karine Lalieux (PS).

Cette couverture plus étendue du territoire communal a permis d’augmenter le nombre d’interventions. Au total, 5.859 tags ont été enlevés l’année dernière, contre 4.550 en 2015, soit une augmentation de plus de 1.300 actions de détagage.

Dans le détail, 4.920 de ces interventions concernaient des commerces et les 939 restantes touchaient aux habitations. "En ce qui concerne les habitations, les ouvriers s’occupent d’enlever les tags à l’aide d’une sableuse et cela se fait à la demande des propriétaires. Tandis que le projet Michel-Ange vise uniquement les façades des commerces. Pour participer au programme, les commerçants doivent juste disposer d’un pot de peinture de la couleur de leur façade et les peintres interviennent ensuite à la demande. Actuellement, 1.255 commerçants y sont affiliés. Bien entendu, si leur façade n’est pas peinte mais par exemple faite en pierre bleue, alors on fait appel au service de sablage", détaille le cabinet.

Les quartiers les plus touchés restent ceux du centre-ville. "Ce sont les noyaux commerçants qui en souffrent le plus. Les tagueurs veulent que les gens voient leurs graffitis et donc ils choisissent le centre. Certains viennent même de l’étranger et photographient ensuite leurs tags", ajoute Karine Lalieux.

Cependant, les graffitis ne figurent pas dans le top 5 des plus gros problèmes de propreté rencontrés à la Ville. "Nous avons mis les moyens pour faire en sorte de diminuer le nombre de graffitis. Les tagueurs peuvent s’exprimer sur des fresques et autres murs d’expression mis à leur disposition. Si ce sont de vrais artistes, ils participent également à nos appels à projets", ajoute Karine Lalieux.


Permalien | Commentaires {0} 17 Janvier 2017

1 2 3 4 5 » ... 1103




PS&Love : Egalité pour tous les genres par ps_belge

Des solutions plus justes sont possibles - TVA... par ps_belge

 



Bruxelles-Ville: Près de 6.000 tags retirés en 2016

Le renforcement de bpost doit préserver l’actionnariat public majoritaire de l’entreprise, maintenir les emplois et un service public de qualité

Une nouvelle fresque Street Art de 400m² Boulevard Simon Bolivar

NUIT BLANCHE 2016 s’invite au cœur de l’Europe !

Ministre de l’Energie : beaucoup de bruit pour rien

Démantèlement de notre patrimoine culturel: la N-VA à l’œuvre

Un pas vers plus de justice pour les victimes d’abus sexuels au sein de l’Eglise en Suisse comme en Belgique

La Belgique : seule contre tous pour rejeter la taxe sur les transactions financières

Pour sortir l'IVG du code pénal et étendre le délai légal de sa pratique

1 2 3 4 5 » ... 123



Stand Propreté Ville de Bruxelles lors de la journée Divercity à Laeken 29 mars 2009
Meyboom 2012
Devant le char PS avec Elio Di Rupo, Fadila Laanan et Rachid Madrane
Avec Philippe Close
IMG_5184
unnamed-1
Campagne communale 2000 à Bruxelles
Commémorations du 1er novembre
Ordre de Manneken-Pis
Manifestation contre la lapidation de Sakineh Ashtiani
Toujours avec Freddy Thielemans
Meyboom 2012




22/12/2016

Taxe nucléaire : Electrabel échappe à l’austérité budgétaire du gouvernement Michel

Taxe nucléaire : Electrabel échappe à l’austérité budgétaire du gouvernement Michel

Le projet de loi sur la taxation des centrales nucléaires a terminé ce mercredi son parcours législatif en plénière de la Chambre. Malgré deux avis négatifs du Conseil d’Etat et un avis assassin de plus de 120 pages du régulateur fédéral de l’énergie, la CREG, le gouvernement passe en force et impose une loi pour offrir un cadeau fiscal de plusieurs dizaines de millions d’euros à Electrabel.

Pour ma collègue sp.a Karin Temmerman: "Toutes les demandes du Conseil d’Etat et de la CREG pour défendre les consommateurs et le budget de l’Etat ont été balayées par Madame Marghem. Seuls les intérêts d’Electrabel ont été défendus par la Ministre de l’Energie. Jamais la politique énergétique du pays n’avait été à ce point dictée par le lobby nucléaire ! »

Cette loi sur la taxation des centrales est la troisième et dernière des lois prises afin de ressusciter les deux vieux réacteurs de Doel 1 et 2. Les deux années nécessaires au vote de ces textes auront été un véritable chemin de croix pour la Ministre Marghem. Depuis 2 ans, elle aura tant de fois mis le genou à terre… Mais rien n’arrête la Ministre MR quand il s’agit de servir le dogme du nucléaire. Et cette fois-ci l’offrande se compte en dizaine de millions d’euros.

Le gouvernement Michel prend d’une main dans la poche des consommateurs avec la hausse de la TVA sur électricité mais reverse de l’autre main des millions à Electrabel. Michel et Marghem sont des Robin des Bois inversés !

Pour nous socialistes , ce cadeau fiscal du gouvernement Michel aux producteurs nucléaires est indécent alors que dans le même temps, le gouvernement Michel impose une cure d’austérité à l’ensemble des citoyens !

Découvrez la newsletter Culture de la Ville de Bruxelles

Découvrez la newsletter Culture de la Ville de Bruxelles
Découvrez la newsletter Culture de la Ville de Bruxelles !

Grâce à celle-ci, chaque mois, vous serez tenus informés de l’actualité culturelle de la Ville : initiatives, événements, appels à projets, offres d’emplois, etc. Cette lettre d’information, simple d’usage, vous permettra de parcourir les différentes brèves et d’en savoir davantage grâce aux liens utiles.

Abonnez-vous ici





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile