Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

2018, année de la contestation
Les mouvements de contestation de Mai 68 auront 50 ans l’an prochain. A cette occasion, en tant qu'échevine de la Culture à la Ville de Bruxelles, j'ai décidé de réunir, de façon exceptionnelle, l’ensemble des institutions culturelles de la Ville de Bruxelles autour d’un projet commun : une année thématique intitulée « 2018, année de la contestation ».

Pour la première fois, l’Echevinat de la Culture a souhaité donner une teinte à une année culturelle complète et rassembler de cette manière les forces culturelles vives de la Ville de Bruxelles.

Les directeurs et les directrices des différentes institutions de la Ville de Bruxelles ainsi que le Service de la Culture ont été invités à s’emparer de cette thématique, chacun selon sa vision artistique et sa sensibilité. Tous, soit 19 partenaires, ont répondu présents et s’associeront au projet : la Montagne magique, le Théâtre de Poche, le Théâtre Royal du Parc, le KVS, les Brigittines, la Bellone, le Théâtre Royal de Toone, le Théâtre Royal Les Cœurs de Bois, les Riches-Claires, le Bruegel, la Maison de la création, Cité Culture, les Archives de la Ville, le Musée du Costume et de la Dentelle, le Musée des Egouts, la Maison du Roi, la Centrale ainsi que les événements Hopla ! et Nuit Blanche.

Ensemble, ils interrogeront le concept de contestation : 50 ans après Mai 68, que reste-t-il de l’esprit de révolte sociale, politique et culturelle ? Quels acquis ? Quels échecs ? Comment la contestation se présente-t-elle à nous aujourd’hui ? Il ne s’agira pas d’une commémoration mais d’une interprétation actuelle de la contestation. Une belle place sera d’ailleurs faite aux jeunes, en collaboration avec les écoles bruxelloises, au sein du Musée du Costume et de la Dentelle et de la Centrale par exemple.

Les temps troublés que nous connaissons sont un moment opportun pour interroger la contestation et l’héritage de Mai 68. La Culture crée des ponts et sert de rempart aux tentations de repli sur soi. Plus que jamais, il est nécessaire aujourd’hui que chacun ait la possibilité de pousser la porte des lieux culturels et de prendre part à la culture. « 2018, année de la contestation » et ses nombreux événements seront autant d’occasion de le faire.

Des dizaines de manifestations seront organisées de janvier à décembre 2018 : spectacles, expositions, collaborations avec des écoles artistiques, conférences, projections et d’autres rendez-vous à découvrir. Dispersées dans une vingtaine de lieux bruxellois et en espace public, les activités seront reconnaissables grâce à un logo reprenant trois symboles de Mai 68 réalisé par Oilinwater : le pochoir, le pavé et le poing levé. Pluridisciplinaire, cette programmation sera à l’image de la politique culturelle menée par la Ville de Bruxelles : décloisonnée, accessible, dynamique et centrée sur la création.

Permalien | Commentaires {0} 8 Mars 2017

1 2 3 4 5 » ... 1105




PS&Love : Egalité pour tous les genres par ps_belge

Des solutions plus justes sont possibles - TVA... par ps_belge

 



2018, année de la contestation

800 millions pour le RER: il faut cesser les compensations à la Flandre

Bruxelles-Ville: Près de 6.000 tags retirés en 2016

Le renforcement de bpost doit préserver l’actionnariat public majoritaire de l’entreprise, maintenir les emplois et un service public de qualité

Une nouvelle fresque Street Art de 400m² Boulevard Simon Bolivar

NUIT BLANCHE 2016 s’invite au cœur de l’Europe !

Ministre de l’Energie : beaucoup de bruit pour rien

Démantèlement de notre patrimoine culturel: la N-VA à l’œuvre

Un pas vers plus de justice pour les victimes d’abus sexuels au sein de l’Eglise en Suisse comme en Belgique

1 2 3 4 5 » ... 123



Défilé 1er Mai 2010 rue de Laeken
avec Fadila Laanan & Hamadi
Avec Freddy Thielemans pour les Communales 2006
Char PS 2010
Ma 1re campagne en 1999
Affiche Campagne Régionale 2004
Gay Pride 2010
700éme Meyboom : Journée académique défilé Grand Place
Avec Jef Aerosol à l'entrée de la Centrale électrique (Rue Melsens)
Fresque de HMI rue du Chêne
Au Parlement
Amnesty International




22/12/2016

Taxe nucléaire : Electrabel échappe à l’austérité budgétaire du gouvernement Michel

Taxe nucléaire : Electrabel échappe à l’austérité budgétaire du gouvernement Michel

Le projet de loi sur la taxation des centrales nucléaires a terminé ce mercredi son parcours législatif en plénière de la Chambre. Malgré deux avis négatifs du Conseil d’Etat et un avis assassin de plus de 120 pages du régulateur fédéral de l’énergie, la CREG, le gouvernement passe en force et impose une loi pour offrir un cadeau fiscal de plusieurs dizaines de millions d’euros à Electrabel.

Pour ma collègue sp.a Karin Temmerman: "Toutes les demandes du Conseil d’Etat et de la CREG pour défendre les consommateurs et le budget de l’Etat ont été balayées par Madame Marghem. Seuls les intérêts d’Electrabel ont été défendus par la Ministre de l’Energie. Jamais la politique énergétique du pays n’avait été à ce point dictée par le lobby nucléaire ! »

Cette loi sur la taxation des centrales est la troisième et dernière des lois prises afin de ressusciter les deux vieux réacteurs de Doel 1 et 2. Les deux années nécessaires au vote de ces textes auront été un véritable chemin de croix pour la Ministre Marghem. Depuis 2 ans, elle aura tant de fois mis le genou à terre… Mais rien n’arrête la Ministre MR quand il s’agit de servir le dogme du nucléaire. Et cette fois-ci l’offrande se compte en dizaine de millions d’euros.

Le gouvernement Michel prend d’une main dans la poche des consommateurs avec la hausse de la TVA sur électricité mais reverse de l’autre main des millions à Electrabel. Michel et Marghem sont des Robin des Bois inversés !

Pour nous socialistes , ce cadeau fiscal du gouvernement Michel aux producteurs nucléaires est indécent alors que dans le même temps, le gouvernement Michel impose une cure d’austérité à l’ensemble des citoyens !

Découvrez la newsletter Culture de la Ville de Bruxelles

Découvrez la newsletter Culture de la Ville de Bruxelles
Découvrez la newsletter Culture de la Ville de Bruxelles !

Grâce à celle-ci, chaque mois, vous serez tenus informés de l’actualité culturelle de la Ville : initiatives, événements, appels à projets, offres d’emplois, etc. Cette lettre d’information, simple d’usage, vous permettra de parcourir les différentes brèves et d’en savoir davantage grâce aux liens utiles.

Abonnez-vous ici





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile