Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Les artistes de rue protégés par un nouveau règlement à Bruxelles-Ville
Lesoir.be 18 juin 2014 : Les artistes de rue protégés par un nouveau règlement à Bruxelles-Ville

On se souvient peut-être des démêlés de Gérard Spencer, ce joueur de hang drum qui avait dû batailler longtemps pour faire valoir son droit à vendre des CD de sa propre production après que des policiers de la zone de Bruxelles-Ixelles lui eurent saisi ses disques alors qu’il se produisait en rue, et dressé procès-verbal pour vente illégale. L’artiste avait finalement obtenu gain de cause (Le Soir des 3 et 4 mai), et lors de son parcours de lutte, il avait croisé la route de l’échevine de la Culture de la Ville de Bruxelles Karine Lalieux (PS) qui lui avait annoncé que le règlement sur les artistes de rue dans sa commune serait adapté. C’est officiel : c’est désormais chose faite.

1 Distinction entre artistes sonores et non sonores. Les artistes sonores (musiciens, chanteurs) et les non sonores (jongleurs, magiciens, acrobates…) jouissent désormais de droits distincts, et doivent également se conformer à des règles qui ne sont pas identiques. Mais deux règles doivent être respectées par tous : celle de ne pas se produire durant les heures impaires, et celle de se conformer à l’obligation de changer d’emplacement par roulement dans le périmètre Unesco (ils seront affectés à certains endroits le matin et à d’autres l’après-midi). En cas de non-respect de ces règles ou en cas de nuisance, les instruments des artistes pourront être saisis, précise le règlement.

2 Dix-neuf lieux pour les artistes sonores. La Gare centrale, le Mont des Arts et la place de la Monnaie sont ajoutés aux seize lieux qui étaient déjà autorisés pour les artistes sonores. Le règlement prévoit explicitement que cette liste pourra encore être élargie. Le niveau sonore des prestations, pour sa part, ne pourra jamais dépasser les 60 décibels. Et la fameuse question de l’autorisation pour un artiste de vendre sa propre production musicale en rue est désormais clarifiée. En outre, le règlement précise que les groupes qui souhaitent se produire dans le périmètre Unesco, où la présence d’un public potentiel est accrue, devront être limités à deux personnes au maximum.

3 Choix du lieu pour les artistes non sonores. Les « performeurs » pourront désormais choisir le lieu où ils désirent se produire, sous réserve de l’accord du service Culture de la Ville. Cela devrait permettre à un plus grand nombre d’artistes de se produire.

4 Discrimination positive pour les Bruxellois. Inspirée par Gérard Spencer, qui avait soufflé à Karine Lalieux que cette pratique existait déjà à Bruges, une disposition instaure une discrimination positive pour les artistes domiciliés à Bruxelles-Ville. Ils pourront se produire pendant six fois un mois par an, contre quatre pour les autres.

Permalien | Commentaires {0} 18 Juin 2014

1 2 3 4 5 » ... 1051



Les artistes de rue protégés par un nouveau règlement à Bruxelles-Ville

Restructuration chez Delhaize, une décision obscène.

Concernant les pensions et les « études » de la BNB …

Le double nom : c’est parti !

Plus forts ensemble pour Bruxelles

Au PS, nous garantissons l’indexation automatique des salaires, des pensions et des allocations !

Un système santé accessible à tous !

Taxons mieux, pas plus !

Mes priorités "Justice" pour la prochaine législature

1 ... « 7 8 9 10 11 12 13 » ... 117



Ma 1re campagne en 1999
Campagne communale 2000 à Bruxelles
Ma 1re campagne en 1999
Ouverture de la Gay Pride 2008
Manifestation contre la lapidation de Sakineh Ashtiani
Char PS 2010
Journée sans crédits 2008 à la Place de la Monnaie
Avec Henri Simons
Manifestation contre la peine de mort
En bateau avec karine avec Ouri
Avec l'équipe de Tic Tanneurs
553432_4453071691008_1002012937_n






30/06/2014

"Brussels Unlimited" jusqu'au 28/09 à la Centrale for contemporary art

"Brussels Unlimited" jusqu'au 28/09 à la Centrale for contemporary art
Je vous invite à découvrir jusqu'au 28 septembre prochain la nouvelle exposition collective "Brussels Unlimited; à la Centrale for contemporary art, fruit d'une très belle collaboration entre deux institutions culturelles bruxelloise. Elle présente, pour la première fois au public dans son entièreté, la collection des résidences d'artistes, belges et internationaux, de l'espace photographique Contretype. Au programme estival 100% photo de la Centrale, s'ajoute l'exposition de Medhi-George Lahlou à la Centrale-BOX dans le cadre de la biennale Summer of Photography. Merci à toute l'équipe de la Centrale, aux artistes et à nos partenaires !

Bilan de mon activité parlementaire

Bilan de mon activité parlementaire
Cette législature n’aura finalement duré que deux ans ! Malgré cette courte période, de nombreuses avancées ont pu être concrétisées. Notamment, dans les matières dont je m’occupe depuis très longtemps comme la protection des consommateurs, les banques, les assurances, le pouvoir d’achat, l’énergie ou encore les entreprises publiques autonomes.

Des progrès importants ont également été réalisés sur des sujets éthiques mais aussi en matière d’égalité entre les hommes et les femmes. Je reste consciente que beaucoup reste à faire pour les citoyens, et que la crise n’a épargnée personne. Mais la réalité belge se traduit par une coalition gouvernementale où se retrouvent la droite et la gauche, ce qui ne permet pas d’améliorer le quotidien des citoyens aussi vite et aussi bien que je le souhaiterais.

Le bilan ci-joint ne concerne que les avancées dans les commissions où je siège et pour lesquelles j’ai déposé des propositions de loi (commissions économie, infrastructure, émancipation sociale). Je reviendrai par ailleurs dans un autre billet sur le bilan de la Commission spéciale sur les abus sexuels que j'ai eu l'honneur de présider.

bilan_karine__1_.pdf Bilan-Karine (1).pdf  (232.63 Ko)

09/04/2014




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile