Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Neutralité du net : sans sursaut, l’Europe ratera un tournant historique et cèdera aux lobbys télécom
Le Groupe PS déplore et dénonce l’accord sur la neutralité du net obtenu en Trilogue (conciliation entre représentants de la Commission, du Conseil et du Parlement européens) : c’est une capitulation devant les grands opérateurs télécoms qui vont pouvoir développer sans entraves un internet à deux vitesses !

Cet accord – qui ne fait même plus référence à l’expression de « neutralité du net » - veut faire croire qu’il défend un internet ouvert et accessible à tous. Pour le Groupe PS, c’est tout le contraire : cet accord va permettre aux opérateurs de privilégier certains services et certains contenus.

En effet, sans encadrement strict des services spécialisés, les opérateurs télécoms pourront passer des accords commerciaux avec des fournisseurs de services pour en favoriser l’accès. Ce tour de passe-passe avec la notion très floue de services spécialisés leur permettra ainsi de déroger à l’obligation de ne pas discriminer. Cette faiblesse de l’accord est une grande victoire pour les opérateurs télécoms et un recul pour tous ceux qui défendent la neutralité du net.

Une neutralité du net qui, pour le groupe PS, est non seulement un droit fondamental, mais aussi un véritable enjeu démocratique, culturel et économique : chaque citoyen doit être libre d’accéder aux informations qu’il souhaite. Chacun doit aussi avoir le même droit de diffuser et d’envoyer de l’information sur internet : un internet neutre est fondamental pour l’innovation et la création de valeur économique et culturelle !

Pour le groupe PS, sans sursaut, l’Europe ratera un tournant historique et cèdera aux lobbys télécom.

Permalien | Commentaires {0} 30 Juin 2015

1 2 3 4 5 » ... 1081



Neutralité du net : sans sursaut, l’Europe ratera un tournant historique et cèdera aux lobbys télécom

Les sociétés de gestion de droits d’auteur : un travail qui reste inachevé…

Un festival de Street Art cet été au canal

Pour un patrimoine culturel public et accessible à tous!

7 mesures PS pour diminuer le coût de l'énergie et renforcer la protection du consommateur

Oui à l’obligation scolaire à 5 ans pour lutter contre les retards scolaires !

La protection des consommateurs n'intéresse pas Kris Peeters

Double nom: 1 bébé sur 20

Le Conseil de l’UE enterre la neutralité du net ! le PS continue le combat en Belgique

1 2 3 4 5 » ... 121



Meyboom 2012
Devant le char PS avec Elio Di Rupo, Fadila Laanan et Rachid Madrane
Avec Philippe Close
Avec Freddy Thielemans pour les Communales 2006
HMI et Rival devant le Manneken Peace Rue du Chêne
Pascal Smet au 3ème "stoemp with a view"
Fresque de HMI rue du Chêne
553432_4453071691008_1002012937_n
Intermedias.JPG
Fresque de L'Atlas - rue Melsens (entrée de la Centrale électrique)
Meyboom 2012
1er Mai 2010 - au stand du PSOE






01/07/2015

Génocide arménien : le groupe PS dépose sa proposition de résolution

Génocide arménien : le groupe PS dépose sa proposition de résolution

Le PS a déposé à la Chambre sa propre proposition de résolution relative à la reconnaissance du génocide arménien à l’occasion de la commémoration de son centenaire.

Dans la lignée de la résolution portée en 1998 par le sénateur PS Philippe Mahoux, cette proposition qualifie de génocide les événements tragiques survenus entre 1915 et 1917, dont le dernier gouvernement de l'Empire ottoman est responsable, et encourage les juridictions nationales ou internationales à se prononcer à ce sujet.

Cette proposition PS - portée par les députés Stéphane Crusnière, Özlem Özen, Philippe Blanchart et Gwenaëlle Grovonius - est plus ambitieuse que celle de la majorité. La reconnaissance du génocide est notamment abordée dans le texte même de la résolution et pas seulement dans les considérants.

Dans le même temps, cette proposition met l’accent sur un réel travail de réconciliation et de dialogue entre les peuples. Le texte encourage l'Arménie et la Turquie à œuvrer en faveur de la normalisation de leurs relations et rappelle que les Turcs d'aujourd'hui et la communauté belgo-turque ne peuvent pas être tenus responsables des faits de 1915. La proposition promeut aussi une meilleure connaissance mutuelle par le biais de l’information historique, scientifique et culturelle.

Par cette proposition, le PS et tous ses élus entendent donner un signal clair de leur position relative au génocide arménien, tout en s’inscrivant dans une démarche positive de rapprochement des communautés.



Bilan de mon activité parlementaire

Bilan de mon activité parlementaire
Cette législature n’aura finalement duré que deux ans ! Malgré cette courte période, de nombreuses avancées ont pu être concrétisées. Notamment, dans les matières dont je m’occupe depuis très longtemps comme la protection des consommateurs, les banques, les assurances, le pouvoir d’achat, l’énergie ou encore les entreprises publiques autonomes.

Des progrès importants ont également été réalisés sur des sujets éthiques mais aussi en matière d’égalité entre les hommes et les femmes. Je reste consciente que beaucoup reste à faire pour les citoyens, et que la crise n’a épargnée personne. Mais la réalité belge se traduit par une coalition gouvernementale où se retrouvent la droite et la gauche, ce qui ne permet pas d’améliorer le quotidien des citoyens aussi vite et aussi bien que je le souhaiterais.

Le bilan ci-joint ne concerne que les avancées dans les commissions où je siège et pour lesquelles j’ai déposé des propositions de loi (commissions économie, infrastructure, émancipation sociale). Je reviendrai par ailleurs dans un autre billet sur le bilan de la Commission spéciale sur les abus sexuels que j'ai eu l'honneur de présider.

bilan_karine__1_.pdf Bilan-Karine (1).pdf  (232.63 Ko)

09/04/2014




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile