Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Le site "bruxelles.be" fait peau neuve



Le site "bruxelles.be" fait peau neuve
Avant son 4e anniversaire, le site Web de la Ville de Bruxelles s’offre un relooking. Mis en ligne en novembre 2008, bruxelles.be a depuis connu de nombreuses améliorations et s’est vu ajouter de nouveaux outils. C’est aujourd’hui son look et son design qui sont revus. Petit tour des nouveaux atouts !

Les sites web sont aussi soumis à des effets de modes, qui évoluent rapidement dans le temps. Afin de garantir l’attractivité de bruxelles.be, et de rester en phase avec les demandes du public, nous lui avons offert un nouveau design.

Ce nouveau look se traduit principalement par la présence de belles et grandes images en haut de pages, pour un aspect global plus aéré. L'accent est mis sur la lisibilité avec une attention sur la police et le contraste des couleurs.

Le menu supérieur a été simplifié en mettant en évidence un choix thématique ("Bruxelles par thèmes"), les "Services aux citoyens" et une navigation en fonction du public ("Vous êtes...")

La recherche sur le site et dans l’agenda a été facilitée avec un double champ de recherche en haut de page. Sur chaque page, des boutons de partage dans les réseaux sociaux ont été placés sous les articles, afin d’encourager leur usage.

Autre nouveauté : il est maintenant possible de personnaliser le site web de la Ville en choisissant la bannière que l'on veut voir figurer en tête de page, les boutons de raccourcis vers des pages particulières ou encore, de rassembler ses pages favorites.

Dans le même esprit, un espace wiki actuellement en construction sera proposé dans quelques semaines. Il permettra aux Bruxellois d’intervenir eux-mêmes sur le contenu de cet espace.

J’attache une grande importance à la performance, l’accessibilité et la facilité d’utilisation du site de la Ville. Il me semble que ce sont des atouts indispensables pour que les Bruxellois se l’approprient comme outil de vie quotidienne et de lien direct avec leur ville et leur administration. Les petites nouveautés présentes dans cette version visent justement à renforcer ce lien.

Mercredi 4 Juillet 2012
Lu 1294 fois


23/04/2014

La Ville de Bruxelles transmet aux AGR ses archives sur les biens immobiliers spoliés aux juifs durant la seconde guerre mondiale

La Ville de Bruxelles transmet aux AGR ses archives sur les biens immobiliers spoliés aux juifs durant la seconde guerre mondiale
Au nom de la Ville de Bruxelles, j'ai remis symboliquement et officiellement aux Archives Générales du Royaume (AGR), en présence de Philippe Courard, la dernière boîte d'archives relatives aux biens immobiliers spoliés aux Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Versées par le Ministère des Travaux publics aux Archives de la Ville de Bruxelles, celles-ci y étaient conservées depuis 1970, les sauvant à l'époque du pilon.

Elles viennent désormais compléter l'importante collection des AGR sur la persécution des Juifs en Belgique pendant l'Occupation où elles seront inventoriées en détail et accessibles à un plus large public et j'en suis heureuse. Ce transfert marque la volonté de la Ville de Bruxelles de contribuer à tout ce qui peut favoriser la recherche scientifique et la connaissance historique du public.

Sur la DH.be : Des témoignages sur la spoliation des juifs

Bilan de mon activité parlementaire

Bilan de mon activité parlementaire
Cette législature n’aura finalement duré que deux ans ! Malgré cette courte période, de nombreuses avancées ont pu être concrétisées. Notamment, dans les matières dont je m’occupe depuis très longtemps comme la protection des consommateurs, les banques, les assurances, le pouvoir d’achat, l’énergie ou encore les entreprises publiques autonomes.

Des progrès importants ont également été réalisés sur des sujets éthiques mais aussi en matière d’égalité entre les hommes et les femmes. Je reste consciente que beaucoup reste à faire pour les citoyens, et que la crise n’a épargnée personne. Mais la réalité belge se traduit par une coalition gouvernementale où se retrouvent la droite et la gauche, ce qui ne permet pas d’améliorer le quotidien des citoyens aussi vite et aussi bien que je le souhaiterais.

Le bilan ci-joint ne concerne que les avancées dans les commissions où je siège et pour lesquelles j’ai déposé des propositions de loi (commissions économie, infrastructure, émancipation sociale). Je reviendrai par ailleurs dans un autre billet sur le bilan de la Commission spéciale sur les abus sexuels que j'ai eu l'honneur de présider.

bilan_karine__1_.pdf Bilan-Karine (1).pdf  (232.63 Ko)

09/04/2014





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile