Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Lutte contre les incivilités en matière de propreté publique : 300 nouvelles interpellations en 3 jours !



Lutte contre les incivilités en matière de propreté publique : 300 nouvelles interpellations en 3 jours !
3 actions de terrain avec l’école de Police ont mené à plus de 300 interpellations pour incivilités en matière de propreté publique

Les aspirants policiers de l'ERIP ont effectué des exercices pratiques de terrain visant à interpeller les auteurs d’incivilités en matière de propreté publique ces 3, 9, et 13 juillet. Une manière de les confronter à la réalité du terrain et de les sensibiliser à cette problématique spécifique.


Ces 3, 9, et 13 juillet, des aspirants policiers ont arpenté les rues du centre de Bruxelles pour traquer les comportements inciviques. Dans le cadre de leur formation, un exercice pratique de terrain les a en effet confrontés à la réalité et aux exigences du travail policier, parmi lesquelles le contact direct avec des personnes contrevenantes.

Suites aux liens renforcés entre les services de Police et de Propreté ces dernières années, ces exercices pratiques visent dorénavant les actes de malpropreté dans l’espace public. Les aspirants policiers ont ainsi interpellé les auteurs de salissures et procédé, le cas échéant, aux verbalisations qui s'imposaient.

Les actions menées par les aspirants policiers ont été encadrées par un policier expérimenté et un membre du personnel assermenté de la Propreté Publique, rôdés à la gestion des incivilités.

Ces actions ont mené au dressement de 306 taxes communales pour les trois opérations.

Cette action témoigne de la collaboration grandissante entre les services de propreté publique et de police. Ces dernières années, nous avons mis en place une formation "interne" pour tout le personnel de police en service et mené conjointement plus de 200 opérations sur le terrain. Il me semble primordial de sensibiliser les agents de police à cette problématique dès leur formation initiale.

Mardi 17 Juillet 2012
Lu 870 fois


23/04/2014

La Ville de Bruxelles transmet aux AGR ses archives sur les biens immobiliers spoliés aux juifs durant la seconde guerre mondiale

La Ville de Bruxelles transmet aux AGR ses archives sur les biens immobiliers spoliés aux juifs durant la seconde guerre mondiale
Au nom de la Ville de Bruxelles, j'ai remis symboliquement et officiellement aux Archives Générales du Royaume (AGR), en présence de Philippe Courard, la dernière boîte d'archives relatives aux biens immobiliers spoliés aux Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Versées par le Ministère des Travaux publics aux Archives de la Ville de Bruxelles, celles-ci y étaient conservées depuis 1970, les sauvant à l'époque du pilon.

Elles viennent désormais compléter l'importante collection des AGR sur la persécution des Juifs en Belgique pendant l'Occupation où elles seront inventoriées en détail et accessibles à un plus large public et j'en suis heureuse. Ce transfert marque la volonté de la Ville de Bruxelles de contribuer à tout ce qui peut favoriser la recherche scientifique et la connaissance historique du public.

Sur la DH.be : Des témoignages sur la spoliation des juifs

Bilan de mon activité parlementaire

Bilan de mon activité parlementaire
Cette législature n’aura finalement duré que deux ans ! Malgré cette courte période, de nombreuses avancées ont pu être concrétisées. Notamment, dans les matières dont je m’occupe depuis très longtemps comme la protection des consommateurs, les banques, les assurances, le pouvoir d’achat, l’énergie ou encore les entreprises publiques autonomes.

Des progrès importants ont également été réalisés sur des sujets éthiques mais aussi en matière d’égalité entre les hommes et les femmes. Je reste consciente que beaucoup reste à faire pour les citoyens, et que la crise n’a épargnée personne. Mais la réalité belge se traduit par une coalition gouvernementale où se retrouvent la droite et la gauche, ce qui ne permet pas d’améliorer le quotidien des citoyens aussi vite et aussi bien que je le souhaiterais.

Le bilan ci-joint ne concerne que les avancées dans les commissions où je siège et pour lesquelles j’ai déposé des propositions de loi (commissions économie, infrastructure, émancipation sociale). Je reviendrai par ailleurs dans un autre billet sur le bilan de la Commission spéciale sur les abus sexuels que j'ai eu l'honneur de présider.

bilan_karine__1_.pdf Bilan-Karine (1).pdf  (232.63 Ko)

09/04/2014





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile