Karine Lalieux, de l'audace et des convictions
Pour tout vous dire n°4 (février 2004)
Réélue grâce à vous, c’est avec encore plus de conviction et de détermination que j’ai retrouvé mon siège de députée.

Entamer une nouvelle législature, c’est bien évidemment bâtir de nouveaux projets et poursuivre les actions entamées. Avec toujours la même priorité : que chacun puisse s’inscrire dans un projet de vie épanouissant.

Notre société doit rester fondée sur la redistribution des richesses pour que toutes et tous, tant chez nous que dans le reste du monde, puissent prétendre à l’égalité des chances et des conditions. L’exclusion touche aujourd’hui encore trop de citoyens et fragilise, tel un cancer social, de plus en plus de secteurs : emploi, logement, justice, services bancaires, accès à la société de l’information,… Le fil rouge des actions que je mène est la lutte contre cette exclusion.

Pour y parvenir, je continue à défendre les services publics qui garantissent l’accès de tous aux soins de santé, à l’éducation, aux transports, ou aux services postaux par exemple. Mais il faut aller plus loin et sans cesse dénoncer les discordances du marché tels que l’accès à l’internet réservé à une minorité, le retrait bancaire automatisé devenu payant ou encore le coût croissant de l’électricité…Ce combat ne s’arrête pas à nos frontières : il rejoint la lutte pour une mondialisation à visage humain, désavouant la seule recherche du profit au détriment des travailleurs et de leurs droits fondamentaux.

Entamer cette nouvelle législature, c’est aussi être attentif aux élections régionales et européennes du mois de juin. Un nouveau défi pour le PS qui est toujours le moteur du progrès pour tous. A Bruxelles, avec le panache qu’on lui connaît, Charles Picqué emmènera la liste PS. Il incarne la force pour refaire de Bruxelles une capitale à visage humain, une ville ouverte à ses habitants dans laquelle le social, l’urbanisme et la sécurité ne seront pas sacrifiés sur l’autel de politiques de prestige réservées à quelques-uns.

Trackbacks (0) | Permalien | Commentaires {0} 1 Février 2004




Les priorités du CPAS de la Ville de Bruxelles pour les 6 années à venir

Chaos énergétique : alléger la facture est possible. C’est une question de volonté politique

Cancers et assurance chez les Belges: “Les discriminations existent, il faut un droit à l’oubli !”

Ce que contient le programme du PS pour Bruxelles

La mobilisation pour un véritable droit à l'avortement se poursuit !

La Maison Bruegel pourrait ne pas ouvrir en 2019 !

1 2 3 4 5 » ... 189



Avec Henri Simons
Ma 1re campagne en 1999
Fresque de L'Atlas - rue Melsens (entrée de la Centrale électrique)
Meyboom 2012
Défilé 1er Mai 2010 rue de Laeken
Free Pussy Riot
Ma 1re campagne en 1999
Campagne communale 2000 à Bruxelles