Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

A quand un meilleur encadrement des assurrances auto ?



A quand un meilleur encadrement des assurrances auto ?
Lors de la Commission économie de ce mardi 9 juillet, j’ai eu l’occasion de revenir sur mon combat en faveur d'une relation plus équitable entre assureur et assuré, que ce soit au niveau de la clarification de la fixation des primes ou des règles de résiliation.

En effet, Belfius Insurance a décidé, début mai, de rétablir sa "profitabilité technique". En d’autres termes: faire le tri dans ses clients d’assurance RC auto. Belfius Insurance va augmenter la sélectivité dans le choix de ses clients, augmenter les primes pour les personnes sujettes aux sinistres et résilier de nombreux contrats RC auto.

Une fois n'est pas coutume, c'est la bouteille à encre quant aux critères de sélections! Les rumeurs vont bon train et on entend dire que les clients assurés uniquement en RC auto ne seraient plus en odeur de sainteté chez le bancassureur d'État. Pas plus que les familles dont les enfants approchent de l'âge où l'on peut prendre le volant…

Cet exemple nous montre l'absolue nécessité d'avancer en matière de RC auto et de donner un signal clair aux assureurs: leur comportement n'est plus acceptable. Le législateur doit intervenir pour mettre le holà.

Nous ne pouvons pas d'un côté nous en prendre aux personnes non assurées en renforçant l'arsenal répressif sans, de l'autre, agir sur la difficulté de plus en plus marquée de s'assurer à un tarif raisonnable ou sur l'exclusion arbitraire du fait de la divine volonté d'un assureur!

La refonte de l'assurance auto figure en bonne place dans l'accord de gouvernement et un nombre important de propositions sont sur la table. J’ai donc demandé au Ministre quand nous allions enfin progresser dans ce domaine.

En l’absence d’accord sur les chiffres et la situation entre Test-Achats et Assuralia, le premier considérant qu’il y a des problèmes, le second, sans surprise, n’y voyant pas, l'Institut national de statistiques (INS) a été chargée de réaliser une enquête auprès du grand public pour faire le point sur la situation. Cependant, toutes ces tergiversations prennent du temps et l’INS ne pourra communiquer les résultats de son enquête que dans quelques mois… Il est difficile de ne pas voir les manoeuvres d’Assuralia pour freiner le processus de réforme du système des assurances RC auto. Nous ne pouvons qu’encourager le Ministre à ne plus compter sur l’avis d’un partenaire qui n’en est, preuve à l’appui, pas un!

Si l’initiative de l'INS est louable, car il nous donnera une base fiable quant aux problèmes, il faudra attendre encore quelques mois avant d’en recevoir les résultats, ce qui signifie que le travail législatif est en attente... c’est dommageable pour tous les assurés qui subissent les agissements des assureurs!
La remise en cause du système Bonus Malus d’il y a quelques années a ouvert la porte à une dérégulation. Il est temps d’y mettre fin. Il faut de plus lutter contre la segmentation en matière d'assurance, surtout en matière d'assurance obligatoire. C'est indispensable.

Par ailleurs, il est bon de rappeler que Belfius est une banque publique! Je trouve lamentable qu’elle donne un tel signal! Il est temps que l’Etat reprenne son réel rôle dans les Conseils d’administration des banques publiques et rappelle quelques principes fondamentaux des “services” financiers

Vendredi 12 Juillet 2013
Lu 479 fois