Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Audition de Mgr Léonard : un goût de trop peu...

La commission spéciale a auditionné pendant quatre heures Mgr Leonard. Un feu nourri de questions et de réponses qui n'a pourtant pas levé certaines ambiguïtés. Notamment le traitement par l'Eglise des abuseurs sexuels. Ses règles et structurations internes engendrent le silence et comme l'a dit le prélat le camouflage des abus sexuels. Par ailleurs, la proposition de création d'un fonds de solidarité "étatique " et alimenté volontairement par un peu tout le monde pour dédommager les victimes me semble farfelu. Une fois de plus l'Eglise ne se reconnait aucune responsabilité morale particulière et ce malgré que les crimes aient été commis par les "siens" et malgré les valeurs qu'elle représente...



Audition de Mgr Léonard : un goût de trop peu...
RTL Info.be 22 décembre 2010 Pédophilie dans l'Eglise: réactions des députés suite à l'audition de Mgr Léonard


Mgr Léonard renvoie à la justice la question des indemnisations

lalibre.be 22 décembre 2010 Mgr Léonard renvoie à la justice la question des indemnisations

Tout comme le cardinal Danneels la veille, il a renvoyé la responsabilité du traitement des cas d'abus sexuels à chaque évêque ayant autorité sur le diocèse duquel ressortit l'abuseur.
L'archevêque de Malines-Bruxelles André Léonard a renvoyé mercredi à la justice la question d'un dédommagement des victimes d'abus sexuels commis par des prêtres, sauf pour le cas de l'abuseur lui-même ou "de son responsable ecclésiastique qui n'aurait pas pris les mesures pour empêcher la récidive".

Les victimes, davantage qu'un quelconque dédommagement, réclament une reconnaissance morale et demandent surtout à être entendues, a-t-il affirmé devant la commission spéciale "abus sexuels", sur base des témoignages qu'il a recueillis personnellement ou via la commission Adriaenssens.


La suite ici

Mgr Léonard s’attire les foudres des députés

lesoir.be 22 décembre 2010 Mgr Léonard s’attire les foudres des députés

Commission « abus sexuels » L’archevêque de Malines-Bruxelles propose la création d’un fonds de solidarité associant sur base volontaire les églises, milieux thérapeutiques, médicaux, sportifs, etc., pour indemniser les victimes d’abus sexuels impliquées dans une relation d’autorité, et qui n’auraient pas été indemnisées par voie judiciaire. Cette proposition et la manière de la présenter ont soulevé de nombreuses protestations des députés.

La suite de l'article ici

Mercredi 22 Décembre 2010
Lu 3755 fois


1.Posté par Noko le 23/12/2010 08:53
Cette commission est une chasse aux curés. Elle n'est en rien une volonté de dénoncer TOUTES les sources d'abus de pédophilie par des personnes ayant autorité sur des enfants. Ecimer la pointe de l'iceberg ne fera pas fondre ce qui en est caché !

2.Posté par Alexis le 23/12/2010 09:23
Bonjour,

Je comprends votre envie de voir les victimes indemnisées, mais pourquoi tant vouloir que l'Eglise indemnise de but en blanc?
Si l'institution a effectivement commis des fautes, il est normal qu'elle soit condamnée, mais en quoi trouvez-vous anormal qu'elle attende une décision judiciaire avant d'indemniser qui que ce soit.
Par ailleurs, qui sont réellement les victimes? N'est-ce pas à la justice de faire le "tri" entre les vraies et fausses accusation d'abord? Car en tout état de cause, ce "tri" devra être fait avant d'indemniser qui que ce soit, et laisser l'Eglise faire ce tri n'est-ce pas lui demander de mettre en place une justice parallèle, ce que vous voulez justement combattre?
Enfin, si une indemnisation de l'institution doit avoir lieu, ne trouveriez-vous pas plus logique que l'indemnisation vienne d'un évéché particulier, plutôt que d'une hypothétique "Eglise de Belgique", qui semble plus décentralisée que jamais.

Bien cordialement.

Alexis

3.Posté par Bernard le 23/12/2010 23:40
Permettez-moi de recommander la lecture du "chat" d'aujourd'hui avec le professeur Rik Torfs, sur le site du quotidien "Le Soir".
De la part de cet homme qui connaît bien l'Eglise catholique, c'est rempli d'observations intelligentes, fines, d'esprit libre, informé (et non sans humour, ce qui ne gâte rien).
Dommage que la Commission spéciale n'ait pas programmé une audition de Rik Torfs ...

En revanche, avoir invité Christian Terras, rédacteur en chef de "Golias", me paraît une grossière erreur.
En France, lors du procès de l'affaire tragique du sang contaminé, c'est le philosophe Paul Ricoeur qui fut invité à témoigner.
Jugez de la différence de niveau ...
On souhaite à notre Commission spéciale de trouver le "Paul Ricoeur" sucseptible aujourd'hui de l'éclairer. A l'écart des ébats médiatiques, si possible.

Merci.

4.Posté par noko le 27/12/2010 13:27
Il est en effet très regrettable de ne pas inviter Mr. Torfs. Sans doute lui reproche-t-on de n'avoir autorisé l'aval du CD&V à la commission d'enquête qu'à la condition que celle-ci analyse TOUT les cas de pédophilie associés à une situation d'autorité. Les grands inquisiteurs de curés ont sans doute peur de s'attaquer à la partie invisible de l'iceberg !.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Ce blog est modéré.