Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

BHV : deux poids, deux mesures



BHV : deux poids, deux mesures
Alors que les trois bourgmestres non nommés des communes à facilités (Crainhem, Wezembeek et Linkebeek) réitèrent aujourd’hui un nouvel acte de candidature (le troisième) au Ministre des Affaires Intérieures flamandes, 15 autres Bourgmestres de l’Arrondissement électoral de BHV annoncent qu’ils boycotteront le scrutin européen de 7 Juin.

Et comme d’habitude en Région Flamande, deux poids deux mesures : d’une part, cela fait 850 jours que les trois Bourgmestres francophones ont été élus démocratiquement par leurs habitants et il y a aucune chance pour que le Gouvernement Flamand les nomme. Pour rappel, ils sont punis pour avoir appliqué correctement les lois linguistiques fédérales (à savoir envoyer une convocation aux électeurs francophones en français), seulement ces lois qui sont contestées par une circulaire flamande. D’autre part, 15 autres Bourgmestres flamands se permettent de mettre à mal le principe fondamental qu’est le droit vote et dans ce cas rien, nada. Les autorités flamandes annoncent qu’ils ne prendront aucune sanctions à leur égard. Honteux, un déni de démocratie.

La Flandre qui dépense des sommes extraordinaires pour ouvrir des lieux aux quatre coins du monde afin de se monter sous son meilleur jour, prônant à l’extérieur son ouverture, engageant un Monsieur communication pour redorer son image au niveau international, est par ailleurs incapable de se montrer respectueuse des droits les plus élémentaires pour les citoyens vivants sur son territoire.

Je suis certaine que tout ces efforts de reconquête sont vains, à cause de l’attitude nationaliste, protectionniste et le repli identitaire de la Flandre. Alors plutôt que dépenser des millions soyez respectueux des Droits de l’Homme et vous en sortirez grandi et gagnant.

Mercredi 1 Avril 2009
Lu 2323 fois