Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Bruxelles double ses musées



Bruxelles double ses musées
Libre Belgique 7 février 2015 : "Bruxelles double "ses" musées"

Pour l’échevine de la Culture, c’est "un projet prioritaire de la politique culturelle de cette législature" . Vendredi, Karine Lalieux (PS) a annoncé le redéploiement des collections des deux principaux musées de la Ville, la Maison du Roi et le musée du Costume et de la Dentelle, dans quatre lieux dont deux nouveaux situés rue du Chêne. L’échevine veut ainsi "rendre plus accessible et plus tangible l’histoire de Bruxelles aux Bruxellois et à tous les autres visiteurs" .

Zoom arrière : dans les années 1970, les riches collections de la Ville présentées à la Maison du Roi furent scindées pour donner lieu au musée du Costume et de la Dentelle. Deux décennies plus tard, un autre lieu émergea pour donner un éclairage nouveau à l’histoire de la ville : le site archéologique Bruxella 1238.


La Garde-robe de Manneken-Pis

Comment rendre tout cela à la fois plus logique et plus performant sur le plan culturel ? Les collections d’art décoratif, conservées à la Maison du Roi, prendront la route de la Maison patricienne, réaménagée prochainement en musée des Arts décoratifs de la Ville de Bruxelles. Quant à la centaine de costumes de Manneken-Pis, visibles jusqu’ici à la Maison du Roi, ils rejoindront la Maison du Folklore et des Traditions qui deviendra la Garde-robe de Manneken-Pis. Dans la foulée, la Maison du Roi se muera en musée d’Histoire de la ville de Bruxelles. Quant aux dentelles actuellement présentées au musée du Costume et de la Dentelle, elles rejoindront aussi la Maison patricienne.

Un regroupement qui fera de celle-ci le musée de la Mode de la ville de Bruxelles.

Comme l’explique l’échevine "clarifier davantage le discours muséal de chaque lieu et le moderniser, valoriser les collections, étendre l’empreinte culturelle dans le bas de la ville, tels sont les objectifs fixés aujourd’hui pour la poursuite de l’entreprise menée il y a plus d’un siècle et réévaluée tous les trente ans" . Les deux nouveaux musées s’installeront en plus dans des bâtiments à haute valeur patrimoniale, ce qui permettra en outre de retracer l’histoire de l’évolution urbaine à Bruxelles. Le redéploiement se fera par étapes et par lieu : la Garde-robe de Manneken-Pis sera aménagée dès ce mois de mai et s’ouvrira début 2016. Les travaux de la Maison patricienne sont, eux, programmés en 2016 et son ouverture au printemps 2018 comme l’inauguration du musée de la Mode. La Maison du Roi subira aussi un lifting.

Samedi 7 Février 2015
Lu 515 fois