Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Comm. abus sexuels : déjà des mesures pour le 21 juillet



Comm. abus sexuels : déjà des mesures pour le 21 juillet
La Libre 1er juillet 2011 : Déjà des mesures pour le 21 juillet

Les députés passent à la vitesse supérieure. Et l’unanimité reste de mise…

Chose promise, chose due : en faisant adopter, dans le courant du mois d’avril, le rapport et les recommandations de leurs travaux, les membres de la commission spéciale sur les abus sexuels, sa présidente Karine Lalieux (PS) en tête, promettaient à leurs collègues de la Chambre et par extension à l’ensemble de la société civile belge, de faire diligence afin de traduire rapidement leurs conclusions en textes de loi.

Il était en effet apparu qu’il fallait au plus vite contrer ou mettre fin à un certain nombre de dysfonctionnements qui avaient directement ou indirectement permis à des pédophiles d’abuser trop longtemps et sans vergogne de leurs victimes, dans un cadre de dépendance, tantôt ecclésial, tantôt sportif ou tantôt encore médical et psychologique.

En même temps, les auditions de la commission avaient aussi permis de cibler une série de lacunes dans la manière dont la police et la justice prenaient à bras le corps les délicats dossiers dont question. Très rapidement donc la commission du suivi de la commission Lalieux - les mêmes membres en fait ! - se sont remis au travail.

C’est ainsi qu’ils ont procédé à une rafale de nouvelles auditions du ministre de la Justice Stefaan De Clerck, de la ministre de la Santé Laurette Onkelinx, de la ministre de l’Intérieur Annemie Turtelboom, et des responsables de Child Focus, tout en prenant aussi l’avis d’autres experts pour traduire concrètement certaines recommandations en autant de propositions de loi.

Un travail qui est en bonne voie puisque la Chambre concrétise en textes de loi plusieurs de ces recommandations qui requéraient une certaine urgence.

Cette dernière est de mise au propre et au figuré puisque l’urgence a été accordée pour la prise en compte de ces textes. Mieux : la moitié des propositions de loi recommandées par la Commission devrait être adoptée en plénière avant le 21 juillet.

Comme on le souligne dans l’environnement de la commission Lalieux, "le procédé législatif est assez inhabituel. En fait, les députés, à l’unanimité des partis démocratiques, ont déposé un texte unique contenant sept propositions de loi".

La suite à lire ici sur lalibre.be

Vendredi 1 Juillet 2011
Lu 1656 fois