Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Commission d'enquête Fortis : les experts confirment leur position, les parlementaires socialistes aussi !



Les experts persistent et signent: dans leur nouveau rapport justificatif ils continuent à mettre le Parlement hors jeu. Ils n'avancent aucun nouvel argument mais ressassent ce qu'ils disaient ils y a une semaine. A savoir, le Parlement ne peut faire de commission d'enquête parlementaire lorsque le pouvoir judiciaire est concerné. Comme il y a une semaine les socialistes ne peuvent accepter cette vision des choses.Dans une démocratie, la séparation des pouvoir ne veut pas dire cloisonnement mais bien contrôle mutuel. Et il revient au pouvoir législatif, dont la légitimité est issue du citoyen, à examiner les dysfonctionnements présumés au niveau tant du pouvoir exécutif que du pouvoir judiciaire.

Aujourd'hui comme hier, les socialistes réclament la poursuite de cette commission d'enquête, commission qui devra, bien sûr, être accompagnée et encadrées par de nouveaux experts. Ce qui est certain c'est que la clarté doit être faite sur une immixtion éventuel du pouvoir exécutif dans le pouvoir judiciaire et du rôle de ce dernier.

Mardi 10 Février 2009
Lu 2413 fois