Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Débat de Mise au point (RTBF) ce dimanche : L'énergie plus chère, à vos poches citoyens ?



Débat de Mise au point (RTBF) ce dimanche : L'énergie plus chère, à vos poches citoyens ?
Les annonces successives d’augmentations du prix du gaz et de l’électricité font qu’au début de cet automne, la préoccupation première de nos concitoyens est le coût de l’énergie. J’en ai déjà parlé sur ce blog.

Hier, Vers l'Avenir écrivait que ce ne sont pas moins de 30.000 ménages wallons qui pourraient être coupés de gaz d’ici 15 jours. Parce qu’ils ont été un moment en défaut de payement de leur facture, ces ménages risquent de se retrouver sans gaz. A la veille de l’hiver, c’est évidemment plus que préoccupant, c’est même inacceptable. Ces familles doivent dare dare tenter de retrouver un contrat pour s’assurer l’alimentation en gaz pendant cet hiver. Mais les conditions d’accès sont très dures pour les ménages qui ont été en défaut de payement.

Au parlement, j'ai eu l'occasion de déposer deux propositions de loi qui visent à faire baisser les factures de gaz et d’électricité. Propositions dont l’examen s’éternise en Commission de l’Economie suite aux manœuvres de retardement des partis de l’orange bleue.

Ces propositions qui fixent un prix maxima pour l’importation du gaz et qui redistribuent les bénéfices exceptionnels des centrales nucléaires pour faire diminuer les factures de l’énergie peuvent être votées rapidement, si l’orange bleue arrête de traînailler.

Dimanche, je serai sur le plateau de Mise au point pour aborder cet épineux dossier.

"L'énergie plus chère : à vos poches citoyens ?"

L'hiver est à nos portes et les consommateurs sont inquiets. Leur facture de chauffage sera encore plus salée cette année à tel point que certains risquent de ne pas pouvoir la payer. Les partenaires de l'orange bleue ont ficelé un accord. Que comptent-ils faire concrètement ? La libéralisation de l'électricité et du gaz est-elle un échec ? Pourquoi n'a-t-elle pas fait baisser les prix ? Faut-il instaurer des prix maxima, baisser la TVA, revoir les tarifs sociaux ? Quid aussi de l'avenir des centrales nucléaires ?

Pour en parler, Olivier Maroy a invité :

- Karine Lalieux, PS, Députée fédérale
- Pierre-Yves Jeholet, MR, Député fédéral
- Maxime Prévot, CDH, Député fédéral
- Philippe Henry, Ecolo, Député fédéral
- Dominique Woitrin, Directeur à la Commission de Régulation de l'Electricité et du Gaz
- Fernand Grifnée, Directeur de la communication Electrabel
- Paul Maertens, Directeur SPE-Luminus
- Jean-Philippe Ducart, Porte-parole Test-Achats


Vous êtes invités à réagir via SMS: en envoyant MAP suivi de votre réaction au 3320 (0,50 euro/SMS) ou via le formulaire web

Vendredi 26 Octobre 2007
Lu 7106 fois