Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Electrochoquée



Mais qu'est-ce qui s'est passé ce week-end ?

Ce samedi matin, j'étais effarée en entendant qu'un échevin PS de Charleroi était inculpé. Le premier réflexe, c'est de me dire que je croyais qu'on était sorti de cet enfer. Qu'est-ce qu'il a fait ? Puis on entend que cela concerne toujours l'ancien collège, l'inculpation n'en est pas moins grave, mais elle ne remet pas en cause la nouvelle gestion. Surtout qu'on apprend rapidement que l'échevin inculpé a remis sa lettre de démission... On a l'air d'être confirmée dans notre sentiment que les choses ont quand même changé à Charleroi et puis quand on entend le MR et le Cdh qui veulent continuer à aller de l'avant, qui ne veulent pas utiliser cette inculpation pour se faire mousser électoralement, on se dit que la Ville, l'avenir de la Ville est la préoccupation numéro un de tous ces échevins…

Et puis ce midi, je ne comprends plus rien; je suis en ville, à la rencontre de citoyens, et on me dit que le MR a démissionné à Charleroi. Je regarde les nouvelles, je vois Reynders et Chastel et je ne capte pas une seule vraie raison qui explique ce geste... sauf celle qui veut nous faire passer pour un parti infréquentable. Chastel n'était pas à l'aise, ça a du lui coûter à Olivier cette démission car il a bossé depuis les communales. Tous ces échevins se sont démenés, lui, les Cdh et les PS. C'était une équipe avec des idéologies différentes mais réunis dans un projet pour Charleroi...

Le geste aurait été posé samedi qu'il aurait été tout aussi surprenant - on ne tourne pas le dos aux difficulté, on ne laisse pas une ville comme Charleroi en affaires courantes. Surprenant donc mais bien plus crédible. Deux jours plus tard, il apparaît comme ce qu'il est, une manipulation électoraliste... et ce soir quand on voit un reportage sur RTL qui retrace la chronologie, qu'on entend Chastel samedi expliquer que la démission interviendra effectivement fin juin lors du prochain conseil communal, on se demande ce qui a bien pu se passer ce lundi pour avoir un tel revirement ?

Et la réponse est claire : ce n'est pas parce que nous avons en effet connu des "affaires" qu'on ne peut plus s'indigner. Le président du MR n'a plus qu'une seule idée en tête: nous faire passer pour des infréquentables...faire croire que le PS c'est la corruption, que le PS c'est magouilles et compagnie.

Evidemment à l'heure des bilans de la législature, il y a un intérêt certain pour le MR à tout faire pour masquer le bilan du PS. Par exemple, que 2 ministres socialistes soient classés en tête sur un podium par les rédactions d'un journal francophone et d’un journal flamand ou qu'un article d'un ex-sénateur Vld, toujours membre du Vld, dans une revue scientifique affirme que la réforme fiscale n'a pas été réalisée mais que l'empreinte rouge de cette législature est indéniable. Ca fait mal en campagne. Mais si ça fait mal, ça ne justifie pas qu'on use de coups bas pour essayer de nous faire passer pour ce qu'on n'est pas.

Lundi 28 Mai 2007
Lu 2720 fois