Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

L’amiante : un problème encore actuel dont il faut parler



En commission des affaires sociales, j’ai posé une question à la Ministre concernant le suivi des anciens travailleurs de la STIB exposés à l’amiante. Les relations entre direction et les représentants des travailleurs n’est pas au beau fixe à ce sujet. La CGSP a en effet été invitée par le directeur général à ne plus mettre à l’ordre du jour des questions concernant d’anciens travailleurs exposés à l’amiante durant leur carrière au sein de la STIB.

La loi prévoit que l'employeur doit assurer le suivi médical des travailleurs ayant quitté la STIB s'ils ont été exposés. La Ministre considère que la STIB en transmettant le dossier au fonds de maladies professionnelles ou à un spécialiste respecte la loi. Il s’agit d’une vision minimaliste des obligations de la société de transports concernant ses anciens travailleurs. La CGSP , en tant que représentant des travailleurs, anciens et actuels, ne veut pas se désintéresser du dossier qui compte des travailleurs démunis face à la maladie.

La désamiantisation des bâtiments, tunnels et moyens de transport au sein de la STIB est toujours en cours: certes il n’y a plus d’amiante friable visible mais reste encore l’amiante résiduelle non friable. L’attitude de la STIB pose question. Un audit externe a conclu à une bonne gestion en 2001, il y a donc plus de 10 ans. Sans doute serait-ce opportun de demander un nouvel audit pour vérifier l’actualité de ces anciennes conclusions.



Lundi 13 Janvier 2014
Lu 302 fois