Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

La Propreté Publique de Bruxelles à Kinshasa



Dans le cadre de la Coopération entre la Ville de Bruxelles et la Ville de Kinshasa, j’ai rencontré hier le Gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, et décidé avec lui de reconduire la collaboration entre les deux Villes en matière de Propreté Publique.

Il apparaît en effet que la « salubrité publique » est la priorité numéro un des habitants de Kinshasa. Le nouveau gouverneur est donc très demandeur d’un partenariat sur cette matière.

Nous sommes résolus à poursuivre cette collaboration sur trois axes concrets :la coopération technique, la récupération du charroi et les projets pilotes de ramassage des déchets.

Je suis particulièrement heureuse de cette convention, dans la mesure où elle concerne des projets concrets. Il m’a en effet paru indispensable de pouvoir collaborer sur des projets mesurables à court terme pour la population locale. La collaboration se fait en fonction des besoins définis par les autorités locales et une plateforme d’opérateurs locaux. C’est pour cela que j’y crois.

  • Partage d’expertise. Le service propreté de la Ville de Bruxelles mettra son expertise à disposition en termes de logistique pour épauler la Ville de Kinshasa dans la recherche des meilleures solutions pour le transport des déchets et le choix d’une décharge finale. Ce soutien inclut d’appuyer la Ville de Kinshasa dans ses démarches vers les bailleurs de fonds.
  • Récupération de charroi. La ville de Bruxelles fera don de son charroi déclassé à la Ville de Kinshasa, et participera à la formation des agents techniques pour la remise et état et l’entretien des ces véhicules. Concrètement, les ouvriers kinois feront un stage à Bruxelles pour la remise en état des véhicules qui leur sont destinés.
  • Micro-projets de ramassage et de traitement des déchets ménagers. Le dernier volet de la collaboration concerne la mise sur pied de projets pilotes locaux de ramassage, d’évacuation et de traitement des déchets ménagers dans les communes de Matete et de Ngaba. Ces microprojets comprennent 6 volets : la sensibilisation de la population, la formation des brigades de Propreté, l’organisation de la collecte des déchets ménagers, le traitement des déchets, par le compostage et le recyclage des déchets plastiques, l’appui logistique pour la fabrication et la mise à disposition du matériel et l’appui du comité de suivi.

Mercredi 19 Septembre 2007
Lu 2943 fois