Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Le Ministre Jean-Pascal Labille s'engage contre la mortalité maternelle



Le Ministre Jean-Pascal Labille s'engage contre la mortalité maternelle
A la Chambre, ce jeudi midi, les Parlementaires pour les Objectifs du Millénaire, groupe interparlementaire que je préside, ont remis une "Boîte rose pour des mères en santé" au Ministre de la Coopération au développement, Jean-Pascal Labille.

Cette boîte contenait l’ensemble des outils absolument nécessaires dans la prévention de la mortalité maternelle : une blouse de médecin, une ambulance, une photo d'échographie, mais aussi des préservatifs, une plaquette de pilules contraceptives, des médicaments contre le VIH et un manuel d'éducation sexuelle et relationnelle. Au travers de l’ensemble de ces objets, nous voulons à nouveau aborder la question de la mortalité maternelle dans le Sud. Des soins de santé de qualité et la planification familiale, ainsi qu’une éducation sexuelle et la lutte contre le VIH sont en effet essentiels pour réduire la mortalité maternelle.

En effet, chaque année, 287 000 mères décèdent suite à des complications liées à leur grossesse ou à leur accouchement. Cela représente prêt de 800 mamans par jour. 5 millions de femmes souffrent d’un handicap temporaire ou permanent lié à des complications survenues lors de leur grossesse. En Afrique subsaharienne, une femme enceinte sur trois ne voit pas de médecin durant se grossesse et dans seulement 46% des accouchements, les mères sont assistées par du personnel qualifié.

En 2000, la Communauté internationale s'était engagée à réduire la mortalité maternelle de deux tiers d'ici 2015, mais 500 jours avant la date d'échéance, le compteur n'affiche encore que la moitié.

Le Ministre reconnaît l'importance de la santé et des droits reproductifs pour la lutte contre la pauvreté et pour le développement. La santé reproductive est, d’ailleurs, une priorité dans la nouvelle loi sur la coopération au développement.

Alors que vont débuter les négociations européennes et internationales, pour déterminer les nouveaux « objectifs du millénaires (« l’après 2015), le Ministre Labille a confirmé son souhait que la communauté internationale continue à accorder une attention particulière à la santé reproductive. Il s'engage, à cette fin, d’inscrire le « genre et la santé reproductive à l'agenda international ».

En outre, le Ministre a rappelé que la Belgique soutient plusieurs organisations internationales qui luttent contre la mortalité maternelle. L'aide pluriannuelle belge pour le Fonds des Nations Unies pour la population, l'UNFPA, n'a encore jamais été aussi importante. Pour conclure, le Ministre a répété que la lutte mondiale contre le VIH et le sida mérite une attention constante de la part de la Communauté internationale.

L'action a connu une très grande affluence : des membres de la Chambre et du Sénat de tous les partis démocratiques ont exprimé leur soutien explicite à la lutte contre la mortalité maternelle au niveau mondial. En parallèle, avec des collègues d’autres partis (tous sauf le VB et L’Open VLD), j’ai déposé une proposition de résolution sur la santé reproductive pour que le Ministre ait un mandat clair du Parlement. J’espère qu’elle sera votée à une large majorité en vue des négociations européennes et internationales.

Photo : copyright Chambre des Représentants

Lundi 20 Mai 2013
Lu 646 fois