Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Le cardinal Danneels minimise son rôle dans l'Eglise belge

L'audition de 4h de Mgr Daneels m'a laissé sur ma faim. Un émiettement des responsabilités qui me donne l'impression que finalement personne n'est responsable. Avec comme conséquence que les victimes sont comme des balles de ping pong renvoyées d'un évêché à l'autre. Et surtout aucune responsabilité morale qui aboutirait vers une indemnisation.

Je reste évidemment optimiste car des portes ont été ouvertes...A nous de les exploiter dans nos recommandations.



Le cardinal Danneels minimise son rôle dans l'Eglise belge
RTL info.be 21 décembre 2010 : Le cardinal Danneels minimise son rôle dans l'Eglise belge
Le cardinal Godfried Danneels, ex-président de la conférence épiscopale de Belgique, a minimisé lundi son rôle vis-à-vis des autres évêques et des congrégations religieuses dans la problématique des abus sexuels commis par des religieux. Il a renvoyé aux évêques le soin de trancher sur d'éventuelles indemnisations des victimes par l'Eglise.

Danneels : « Je n'étais pas le haut responsable de l'Eglise de Belgique »

lesoir.be 21 décembre 2010 Danneels : « Je n'étais pas le haut responsable de l'Eglise de Belgique »

Le cardinal Godfried Danneels, ex-président de la conférence épiscopale de Belgique, a minimisé lundi son rôle vis-à-vis des autres évêques et des congrégations religieuses dans la problématique des abus sexuels commis par des religieux, et renvoyé aux évêques le soin de trancher sur d'éventuelles indemnisations des victimes par l'Eglise.

« Je ne pouvais intervenir que pour les cas de mon archevêché de Malines-Bruxelles, au total sept cas dont j'ai pris connaissance après que la justice s'en était déjà saisie », a indiqué le cardinal. « Je ne pouvais pas prendre d'initiatives vis-à-vis des autres évêques, sur lesquels je n'ai aucun pouvoir juridique. Je n'étais pas le haut responsable de l'Eglise de Belgique car celle-ci n'existe pas, il n'y a que des évêchés. Je n'étais le visage de l'Eglise belge que par une construction médiatique », a-t-il relativisé, reconnaissant toutefois son « autorité morale » née de trente ans d'archiépiscopat.


La suite ici

Danneels: "L'Eglise a trop pensé à elle-même, pas assez aux victimes"

lalibre.be 21 décembre 2010 Danneels: "L'Eglise a trop pensé à elle-même, pas assez aux victimes"

Le cardinal Godfried Danneels a reconnu mardi devant la commission spéciale sur les abus sexuels que l'Eglise avait trop pensé à elle-même et non aux victimes dans le traitement des cas commis par des religieux, tout en déniant toute volonté d'étouffer ces cas. "Si nous avions été plus conscients de l'immensité des ravages ultérieurs qu'ont connus ces victimes, notre compréhension et notre empathie auraient été plus grandes", a-t-il affirmé, dans une salle de la Chambre comble de députés et journalistes.

Avec l'institution de commissions internes à l'Eglise (les commissions Halsberghe puis Adriaenssens) dans la foulée de l'affaire Dutroux, "nous avons essayé de gérer ces cas sérieusement et de manière structurelle, mais sans doute ces commissions étaient-elles trop réactives, laissant l'initiative aux victimes" d'engager un processus de témoignage "difficile", a-t-il dit.


La suite de l'article ici

Mardi 21 Décembre 2010
Lu 3611 fois