Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Le gouvernement MR NVA : des mesures profondément injustes et inefficaces



Le gouvernement MR NVA : des mesures profondément injustes et inefficaces
Le gouvernement MR NVA : des mesures profondément injustes et inefficaces

Un gouvernement le plus à droite et le moins francophone de notre histoire contemporaine, c’est ainsi que l’on peut décrire le gouvernement MR NVA. Cela se traduit par une attaque frontale de notre modèle social belge.

Tout d’abord, il est important de répliquer à ceux qui essayent de rendre illégitime notre résistance : Si le PS combat ce gouvernement fermement, ce n’est pas par aigreur d’être dans l’opposition. Nous acceptons ce résultat du jeu démocratique. Si nous combattons ce gouvernement, c’est parce qu’il prend des mesures qui compromettent gravement des acquis sociaux, fruits d’un combat des citoyens et particulièrement des travailleurs et des socialistes.

Indexation des salaires

Pour ce faire, le gouvernement détricote notre système tout en promettant que les pertes seront compensées par d’autres mesures. Par exemple, il avance que le saut d’index sera compensé par l’augmentation du montant des frais forfaitaires déductibles.
Tout d’abord il n’en est rien : la perte engendrée par la non indexation ne sera pas entièrement compensée par cette déductibilité, et en plus, certaines catégories de citoyens n'y a pas accès (comm par exemple, les pensionnés). D’autre part, les MR-NVA vont également augmenter les impôts à la consommation (TVA principalement), or cette taxe touche de la même manière les plus pauvres comme les plus nantis. L’augmentation de celle-ci met donc à néant le « gain » de frais forfaitaires. Ce saut d'index est la porte ouverte pour une remise en cause complète du système d’indexation des salaires, un acquis social important et un système indispensable pour soutenir le pouvoir d’achat des citoyens.

Ainsi, dans ce seul exemple, le gouvernement MR NVA fait le contraire de ce qu’il annonce : il dit vouloir soutenir le pouvoir d’achat et fait tout le contraire. De plus, il tourne le dos à notre modèle social qui évite la paupérisation des travailleurs.

Le gouvernement MR NVA s’engage dans une politique d’austérité, pourtant décrédibilisée par la plupart des grands économistes, et cela, sur le dos principalement des travailleurs comme je viens de le démontrer mais aussi des allocataires sociaux et des services publics. Quelques exemples.

Allocataires sociaux

En effet, actuellement, un chômeur qui reprend un travail à temps partiel bénéficie d’une allocation de garantie de revenu qui complète son salaire et qui corrige donc « les pièges à l’emploi » (gagner plus en restant au chômage qu’en travaillant ).

Or la coalition de droite va réduire ce complément de 50 %. Cela signifie qu’un chômeur qui retrouve du travail de 19h/sem. pour un salaire de 1095 euros verra son AGR diminuer de 148, 35 euros/mois. C’est une remise en cause du système qui pourtant motive les personnes à accepter un emploi à temps partiel, cette diminution d'allocation touchera essentiellement les femmes. Femmes peu qualifiés à qui on ne propose souvent que du travail à temps partiel ou femmes qui élèvent seules leurs enfants et qui pour des raisons familiales ne peuvent travailler que à mi-temps. Ainsi, les travailleurs les plus précarisés et les femmes sont touchés en premier par les mesures de la coalition MR NVA.

Services publics

Comme il faut s’y attendre, ce gouvernement de droite va mettre à mal les services publics. L’exemple de la SNCB est clair. La coalition MR NVA va diminuer drastiquement la dotation. Or la SNCB est un service important pour une mobilité moins polluante. Ce faisant, les MR NVA touchent 220 millions de passagers par an, compromettant la ponctualité mais aussi la sécurité des transports en commun. De plus, qu'en sera-t-il pour les travailleurs ? Licenciements, augmentation productivité ?Les exemples étrangers de ce genre de politique ne sont plus à étayer (Grande Bretagne par exemple).
Concernant la santé, le gouvernement prévoit des économies très importantes, en diminuant le budget des soins de plus de trois milliards. Il va faire peser les économies sur le dos des patients en augmentant les tickets modérateurs chez le spécialiste (jusqu’à 45 %). C’est inacceptable de faire peser l’austérité sur ceux qui sont déjà touchés par des problèmes de santé.

Les services publics créent de l’emploi, des services indispensables et accessibles à tous aux citoyens quelque soit son niveau socio-économique. Les services publics sont la base même d'un état plus égalitaire et redistributeur.
En affaiblissant les services publics, c’est aussi l’Etat belge que la coalition MR NVA affaiblit.

L'austérité, la diminution du pouvoir d'achat des classes moyennes, l'appauvrissement des pensionnés et de allocataires sociaux, l'assèchement des services publics, la remise en cause de notre modèle social et de la concertation sociale, les injustices fiscales (presque aucune nouvelles taxes sur le capital),....


C’est un avenir qu’avec tous les socialistes, je refuse.

C’est pourquoi je soutiens la manifestation de jeudi à laquelle nous serons tous présents.

Mercredi 5 Novembre 2014
Lu 461 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Ce blog est modéré.