Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Les comités Propreté sur les rails



Les comités Propreté sur les rails
Entre le 14 mars et le 3 mai, j’ai organisé une réunion sur la propreté dans les 11 quartiers de la Ville. Il me paraissait en effet important de rencontrer les citoyens et de les écouter pour prendre des mesures efficaces afin d’améliorer la propreté dans la capitale. Mon objectif est de nouer un dialogue ouvert, respectueux et constructif entre les habitants et mes services.

Plus de 1000 citoyens ont démontré leur volonté de s’engager, avec moi dans le combat pour la Propreté en participant à la soirée dans leur quartier.

Globalement, les citoyens sont satisfaits du travail effectué par les agents de la Propreté dans leurs quartiers, et conscients de la difficulté de leur travail. Leurs soucis quotidiens sont le plus souvent des problèmes plus ponctuels, liés à des incivilités. Néanmoins, chaque quartier connaît des problèmes spécifiques et demande donc des solutions adaptées.

De nombreux problèmes semblent également provenir du manque de coordination entre les différents acteurs de la Propreté. En tant qu’échevine de la Propreté, je prends la responsabilité de la propreté sur tout le territoire, de manière uniforme.

Je ne veux plus que les citoyens soient trimbalés entre les différents services qui se renvoient la balle ! Le numéro vert de mes services (0800 901 07) prendra toutes les plaintes de propreté sur la Ville de Bruxelles en compte, que cela dépende ou non de mes compétences.

Des décisions immédiates

Dans les deux ou trois jours suivant la réunion, je suis descendue sur le terrain avec mes services pour me rendre compte de manière concrète des problèmes soulevés par les habitants, et de prendre des mesures. Un exemple, dans la rue des Magnolias (quartier Cité Modèle) j’ai pris la décision de placer des poubelles dans la rue et à la sortie des deux écoles, suite à la demande du Comité. Elles y sont déjà !

Les personnes présentes au Comité et qui ont laissé leur adresse ont tous reçu un premier courrier les informant des décisions et actions concrètes prises pour améliorer le cadre de vie de leur quartier, et, le cas échéant, de la transmission des plaintes aux autres services compétents.

Les comités propreté ne sont pas un rendez-vous unique. Il me parait important de consulter les habitants dans les quartiers de manière régulière, pour continuer d’améliorer le cadre de vie des bruxellois. Dans quelques mois, je réunirai en effet les 11 Comités pour la seconde fois afin de faire le point sur l’évolution de la situation et de confronter les points de vues.

Si vous n’avez pu vous rendre à la première réunion, vous pouvez encore rejoindre le Comité Propreté de votre quartier, en appelant mon cabinet au 02 279 48 50.


Mes six chantiers pour une Ville propre

1. Informer, sensibiliser, verbaliser
Exemples d’actions :
  • Envoyer un calendrier de la Propreté à tous les habitants de la Ville
  • Organiser des campagnes de sensibilisation dans les écoles
  • Créer des brigades mixtes police/Propreté pour verbaliser les comportements inciviques

2. Réorganiser les services
Exemples d’actions :
  • Raccourcir les trajets des balayeurs entre le dépôt et le lieu de travail
  • Augmenter le nombre de médiateurs et leur rôle d’interface entre la Ville et les habitants

3. Coordonner les différents acteurs
Créer un dialogue permanent entre les différents acteurs de la Propreté (BRAVVO ABP, les services des espaces verts et l’IBGE)

www.bravvo.be/fr/
www.bruxelles-proprete.be/
www.ibgebim.be/


4. Mieux prendre en compte les demandes du citoyen
Traiter toutes les plaintes (via le numéro vert de la Ville (0800/901.07) avec un suivi personnalisé

5. Evaluer la Propreté de la Ville
  • Les tableaux de bord comme outil de gestions et d’évaluation interne
  • Le baromètre de la Propreté comme outil de satisfaction de la population

6. Faire participer les citoyens
Les citoyens peuvent faire partie du Comité Propreté de leur quartier (Informations au numéro 02 279 48 50)

Samedi 5 Mai 2007
Lu 1994 fois