Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Les dérives des huissiers



Il est de plus en plus courant que des entreprises publiques ou privées fassent appel pour récupérer des factures impayées à des sociétés de recouvrement ou à des huissiers.

Mais là où les sociétés de recouvrement de dette agissent dans le respect de la loi de décembre 2002 relative au recouvrement amiable de dettes du consommateur, à savoir, que les frais de procédure tarifiés sont principalement à charge des créanciers, les huissiers contournent la loi et font payer les débiteurs (lettre de sommation, frais administratifs, intimidation). La dette principale est ainsi doublée ou parfois même triplée par les frais de procédure.

Face à cette situation, avec plusieurs professionnels de terrain, associations de consommateurs et collègues parlementaires, j’ai tiré vendredi la sonnette d’alarme en revendiquant la fin de ces pratiques abusives des huissiers.

En mars 2006, déjà, j’ai déposé une proposition de loi pour soumettre les huissiers aux règlementations existantes, malheureusement, je n’ai pas trouvé de majorité au Parlement…Ni le MR ni le CDH, ni le VLD ne m’ont suivie dans ce combat.

J’ai également signé les revendications des associations de consommateurs et des services de médiation de dettes et je m’engage à les défendre lors de la prochaine législature si bien sûr je suis réélue.


Dimanche 22 Avril 2007
Lu 2043 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Ce blog est modéré.