Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Mettons fin aux violences faites aux femmes !



La Journée internationale pour l'élimination des violences à l'égard des femmes nous rappelle à chaque fois que beaucoup trop de femmes sont quotidiennement victimes de violences. Violence qui constitue un réel problème mondial. Selon les Nations-Unies, jusqu'à 70 % des femmes seront victimes de violence au cours de leur vie !

En Belgique, 20.000 cas de violence physique entre partenaires ont été dénoncés aux forces de l’ordre en 2012. A cela s’ajoutent les violences psychologiques, sexuelles et économiques.

Dans la grande majorité des cas de violences physiques graves, ce sont les femmes qui sont les victimes. Même si les campagnes de sensibilisation et le travail des Parquets semblent porter leurs fruits, ce chiffre reste très alarmant.

Face à ce constat, les initiatives se multiplient avec toujours comme objectif de mettre fin à ces violences qui engendrent de nombreuses répercutions physiques et psychologiques sur les femmes qui en sont victimes. Car la violence contre les femmes et les filles n’est pas inéluctable et sa prévention est non seulement possible mais essentielle. Quelques exemples concrets :

Côté politique, les députés PS souhaitent mettre en place un dispositif, pratique, peu coûteux et qui a déjà permis de sauver des vies. Il s’agit de téléphones portables particuliers mis à disposition des femmes se trouvant en grand danger. Cette expérimentation a fait ses preuves en Espagne et en France. Dans le Bas-Rhin, par exemple, 12 téléphones portables ont ainsi été remis à des femmes en grand danger. 8 de ces téléphones ont été utilisés pour donner l’alerte, entraînant une intervention immédiate de la police et 5 hommes violents ont été incarcérés suite à ces appels. Une expérience similaire a été menée à plus grande échelle en Seine-Saint-Denis. La France va d’ailleurs généraliser le dispositif à l’ensemble du territoire.

En marge de cette journée, les Ministres PS Fadila Laanan, Eliane Tillieux et Rachid Madrane ont lancé une nouvelle campagne de lutte contre les violences conjugales. Violences conjugales qui peuvent toucher n'importe quel couple et dans n'importe quel milieu !

Côté associatif, Amnesty International et ses militants entament ce lundi 25 novembre une campagne d’action de 16 jours contre les violences faites aux femmes et aux jeunes filles du fait de l’intensification de la militarisation des sociétés. Les Seize jours d’action contre la violence liée au genre seront l’occasion d’exercer des pressions sur les gouvernements pour les inciter à prendre des mesures pour : empêcher la violence sexuelle fondée sur le genre, et notamment les crimes commis par les forces de sécurité ; enquêter sur ces agissements ; protéger les personnes qui défendent les droits fondamentaux des femmes. Cette campagne porte essentiellement sur le Bangladesh, l’Égypte, la République démocratique du Congo, et la Syrie.

Très présentes également sur le terrain, les Femmes prévoyantes socialistes (FPS) se mobilisent du 25 novembre au 6 décembre 2013m en menant des actions de sensibilisation en Wallonie : conférences, distribution de ruban blanc, expositions,...

Lundi 25 Novembre 2013
Lu 371 fois