Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Plan de dispersion : la fin du plan Anciaux ?



Hier matin au réveil, j’entends à la radio que Monsieur le Ministre Anciaux serait prêt à saborder lui-même son plan de dispersion des vols d’avions !

Quelle surprise, quel revirement de situation !

En effet, depuis maintenant 4 ans ce plan de dispersion empoisonne la vie de milliers de riverains, porte directement atteinte à leur santé, à leur environnement, à leur qualité de vie.

Ce plan empoisonne également les relations entre francophones et néerlandophones au Gouvernement fédéral mais aussi celles au sein du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale : crispations, crises, noms d’oiseaux, ruptures.

Et aujourd’hui, Monsieur Anciaux balaye son propre plan d’un revers de la main … tant mieux mais j’espère qu’il est sincère et que tout son parti lui emboîtera le pas.

En effet, dimanche soir je représentais le PS à un débat, organisé par les associations de défense des riverains, sur ce fameux plan de dispersion. Tous les partis francophones et néerlandophones étaient représentés, il y avait 600 personnes dans la salle.

L’ambiance était tendue, électrique, les questions fusaient, l’impatience régnait et le "ras le bol" était perceptible.

Chaque représentant a exposé ses revendications pour la prochaine législature, les nôtres (en résumé) sont les suivantes :
  • des restrictions d'exploitations plus sévères de l'aéroport;
  • le retrait pur et simple du Plan Anciaux;
  • l'extension de la nuit de 6 à 7h du matin;
  • la suppression de la route Chabert.

    L'interdiction pure et simple des vols de nuit n'est envisageable que dans un cadre européen.

    L’ensemble des partis francophones était sur la même longueur d’onde.

    Ainsi nous voulons concilier le développement économique de l'aéroport et la santé des riverains, où qu'ils résident et quelle que soit leur langue maternelle.

    Mais aucune situation n'est parfaite, donc tout nouveau schéma devra comprendre des mesures d'aide aux riverains en matière d'isolation ou en matière de relogement.

    Nous nous devons de porter ces revendications dès la création du futur gouvernement.

Jeudi 7 Juin 2007
Lu 3577 fois