Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Propreté publique à la Ville de Bruxelles : illustration de notre plan de lutte contre les incivilités



Propreté publique à la Ville de Bruxelles : illustration de notre plan de lutte contre les incivilités
Depuis octobre 2007, la Ville de Bruxelles a développé à mon initiative une nouvelle politique de lutte contre les incivilités.

L’objectif est double : s’attaquer aux incivilités qui réduisent l'efficacité du travail du Service Propreté et bien sûr, rendre la ville plus belle pour ses habitants.

Plus de 40 brigadiers et médiateurs assermentés lèvent des taxes à l'encontre des comportements inciviques en matière de propreté publique (dépôts clandestins, tags, affichage sauvage, déjections canines, jets de canettes ou de mégots, crachats, urine, sacs sortis en dehors des heures,…).

La Police collabore également activement aux efforts de propreté en menant des opérations spéciales et en dressant des amendes administratives frappant ces mêmes comportements.

Des brigades mixtes ont été mises sur pied. Elles sont composées d’un agent de la propreté assermenté et d’un fonctionnaire de police pour mener des actions de prise en flagrant délit d’auteurs d’actes.

Les taxes sur les incivilités s’élèvent de 50 à 150 euros, en fonction de l’acte commis. Elles viennent s’ajouter aux amendes administratives existantes.

Illustration avec le reportage de la RTBF à voir ici

Lundi 21 Mars 2011
Lu 2149 fois