Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Réveil difficile



Difficile de revenir vers vous après l’échec de dimanche… échec attendu mais pas de cette ampleur. Mais, nous femmes et hommes politiques, nous le savons, à chaque élection nous remettons nos mandats en jeu. Nous nous frottons aux électeurs et le résultat peut être parfois ressenti comme injuste.

Nous avions un bilan honnête à défendre. Nous avions un véritable projet à proposer mais les « affaires de Charleroi », ce véritable scandale, ont fait perdre la confiance d’une grande partie de l’électorat dans le projet socialiste.

Aujourd’hui, j’ai surtout envie de remercier très chaleureusement tous les électeurs qui ont fait confiance au PS et les 6.909 électeurs qui m’ont fait confiance. Je voudrai ensuite féliciter l’ensemble des militant(e)s, des sympathisant(e)s, des ami(e)s qui ont été à mes côtés pour « gratter », distribuer, m’accompagner sur les marchés,… J’attribue une mention toute spéciale à mes proches collaborateurs que j’ai épuisés. Le grand prix revenant à mon homme toujours présent et qui a dû supporter mes humeurs, mes coups de blues …

Une nouvelle législature rime aussi avec des départs mais aussi malheureusement avec des C4 …Et, apprendre que certains collègues et collaborateurs avec qui j’ai partagé, pendant 4 ans, des combats ou des oppositions, de longs moments d’attente avant des votes et d’autres plus conviviaux, avec lesquelles j’ai tissé de vrais liens d’amitiés ne seront plus dans l’hémicycle et dans les couloirs du Parlement est humainement difficile à vivre.

Quoiqu’il en soit, la législature qui s’annonce sera difficile. La Flandre a viré encore un peu plus à droite, les nationalistes se renforcent et des réformes institutionnelles sont annoncées…

Le Parlement sera donc un lieu essentiel de débat, de combat,…et vous pourrez compter sur moi pour défendre vos droits et nos valeurs.

Mardi 12 Juin 2007
Lu 5473 fois