Karine Lalieux, de l'audace et des convictions

Survol de Bruxelles : zéro pointé pour le MR



Hier en séance plénière de la Chambre, j'ai déposé une motion prônant des mesures concrètes pour réduire le survol de Bruxelles. J'y dénonce l’immobilisme coupable du Premier ministre et du Ministre Bellot dans ce dossier : alors que le MR détient les postes de Premier ministre, de vice-premier Ministre (bruxellois en l'occurence) et celui de Ministre de la Mobilité, les libéraux se révèlent incapables de réduire le survol des quartiers densément peuplés de la capitale ! Le bilan du MR dans ce dossier, c’est une feuille blanche à présenter aux bruxellois !

Pour justifier son immobilisme, le ministre Bellot ne cesse de se trouver des excuses, de répéter que c’est difficile, que ça prend du temps, qu’il faut être patient…. Personne n’ignore qu’il s’agit d’un dossier complexe où de nombreux intérêts contradictoires se confrontent mais il est mensonger de prétendre que rien ne peut être fait.

En ce qui me concerne, des mesures « win-win » existent qui pourraient bénéficier à pour tous les riverains et peuvent être rapidement mises en œuvre. Je demande qu’on allonge immédiatement la période de nuit à l’aéroport de 23h à 22h le soir et de 6 à 7h le matin. Tous les habitants survolés, qu’ils soient bruxellois, flamands ou wallons ont le droit à une période plus calme entre 22h et 7h du matin, c’est une question de santé publique !

Lors de la campagne électorale de 2014, le MR n’a cessé de faire des promesses aux bruxellois, en leur assurant qu’ils seraient moins survolés. Loin d’honorer ses promesses de campagne, Charles Michel est même incapable de faire respecter son propre accord de gouvernement qui prévoit notamment la création d’une autorité indépendante de contrôle des nuisances sonores autour de l’aéroport de Bruxelles-National. Nous demandons depuis 4 ans que Charles Michel respecte sa parole et mette sur pied cette autorité indépendante de contrôle des nuisances sonores qui aura pour mission de défendre tous les riverains, francophones et néerlandophones, mais même ça le MR en est incapable !

L’immobilisme du Ministre Bellot sévit également en ce qui concerne les règles d’utilisation des pistes à Bruxelles-National. En juillet 2017, le Ministre Bellot avait déclaré qu’il était « absolument indispensable » de clarifier les normes de vent appliquées par Belgocontrol pour le choix des pistes d’atterrissage et de décalage à l’aéroport…. Cela fait maintenant un an et le ministre n’a toujours rien fait pour mettre fin aux doutes et à la confusion qui planent sur le travail de Belgocontrol.

Pour mon Chef de groupe PS Ahmed Laaouej, ce bilan lamentable s’explique surtout par la faiblesse du MR : « le MR a donné les clefs du gouvernement fédéral à Bart De Wever… faut-il vraiment s’étonner que les Bruxellois soient oubliés quand la politique du pays se décide à l’Hôtel de ville d’Anvers ? Charles Michel et Didier Reynders préfèrent préserver leur siège au gouvernement plutôt que de mener le combat pour obtenir une répartition plus équitable du survol entre la Région bruxelloise et la Région flamande. Il s’agit d’un manque de courage politique coupable quand on sait que le survol de Bruxelles dégrade la santé et le confort de vie de dizaines milliers de Bruxellois. »

Vendredi 29 Juin 2018
Lu 570 fois